Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

18 novembre 2011 - 08:00

Perles policières... la suite!

5 Commentaire(s)




À la demande générale, et croyez-moi, vous avez été nombreux à le faire, c'est avec plaisir que je vous présente la suite de ces « Petites perles policières ». Je ne suis pas le Père Noël ni la Fée des étoiles, mais il me fait plaisir d'exaucer votre souhait. Voici donc quelques belles tournures policières issues des rapports de la Sûreté du Québec.Suite et fin du dossier.


Suivez-moi (@F_Drouin) sur Twitter

- Les recherches ont permis de retrouver rapidement les 5 cadavres des 2 disparus.

- La mer était sa terre natale.

- L'homme était assez lucide pour constater qu'il n'avait plus toute sa lucidité.

- Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.

- Il rédigea lui-même par écrit son témoignage oral.

- Ayant perdu les deux bras, le conducteur faisait de grands signes pour attirer l'attention des autres automobilistes.

- Bien que nous étions 5 à encercler l'homme, celui-ci réussit à s'enfuir sans difficulté.

- Maîtrisé par nos soins, l'homme s'est enfui à toutes jambes, malgré sa jambe artificielle qui s'était décrochée.

- Si nos policiers n’étaient pas intervenus, le viol n'aurait sûrement jamais eu lieu.

- La disparition de l'enfant a été signalée par ses parents dès son retour.

- La femme essayait de cacher son identité derrière ses larmes.

- Personne n'ayant donné les ordres nécessaires, il n'était pas difficile d'y obéir.

- Le coup porté à bout portant lui a enfoncé la moitié des dents dans les oreilles.

- Nous avons donc pu constater qu'il n'y avait rien à constater.

- Arrêté par les enquêteurs, le voleur les a menacés d'appeler la police.

- L'homme nous raconta toute la vérité qui n'était en fait qu'un tissu de mensonges.

- Le suspect étant sans domicile fixe, les policiers purent le cueillir quand il sortit enfin de chez lui.

Et pour terminer, une de mes préférées :

- Toutes les entrées de la femme étant verrouillées, les deux cambrioleurs la pénétrèrent par le devant.

Bon vendredi, on se retrouve lundi. Soyez prudent sur les routes. Et si vous êtes policiers et que vous devez rédiger un rapport, comme me le disait mon prof de littérature, Richard Lévesque : « relecture, relecture et relecture. »



Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

5 réaction(s)
  • Elles sont encore meilleures que les premières.
    Merci de me faire sourire en ce beau matin frisquet!
    Joannie - 2011-11-18 09:14
  • tu devrais faire la meme chose pour les perles des avocats, ils en sortent des vertes et des pas mures aussi
    stef - 2011-11-18 10:13
  • Pis yont une école juste pour eux autres!!! ouch...
    Dave - 2011-11-18 11:10
  • HAHAHA! J'A-DO-RE!!! On veut d'autre encore et encore!
    Julie - 2011-11-18 11:16
  • @stef, en voilà une bonne idée!
    François Drouin - 2011-11-18 14:33