Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

3 novembre 2011 - 11:38

Un peu de fast food et des médias

1 Commentaire(s)
Ce soir, l'émission Enquête de la SRC proposera aux téléspectateurs un reportage d'une heure sur « la concentration des médias en relation avec les pratiques journalistiques et commerciales de Quebecor Media. » J'imagine bien tous les anti-Quebecor, écume à la bouche, le nez rivé devant leur grand écran HD, se frottant les mains. Chérie, ce soir on va manger du PKP à la SRC!

>> Retrouvez-moi (@F_Drouin) sur Twitter

Alors pour ceux que ça intéresse, c'est à Enquête, à la SRC, à 20 h. Déjà, avant même sa diffusion, l'empire dirigé par Pierre-Karl Péladeau a fait parvenir une mise en garde à la société d'État. De quoi mousser l'intérêt pour le reportage du journaliste Guy Gendron.

Je n'ai plus le câble à la maison. La télé, en partie pour ce que me proposent les chaînes de TVA et V, ne m'intéresse pas. L'information à la sauce fast food, Pierre Bruneau qui donne dans l'opinion, Éric Duhaime à qui on offre une tribune pour nous parler de journalisme, les partis pris en faveur des intérêts de l'empire, sans compter les émissions grand public « la poule! la poule! » me tombent sur les nerfs. Je regrette l'uniformisation de l'information au sein de l'empire, peu importe le média, même odeur, même saveur.

Je préfère et de loin le Web, les journaux et la radio. À ce titre, Radio-Canada est une véritable référence. Eh oui, j'avoue, j'aime la radio de Radio-Canada, je suis un fan de Bande à part. Mais ça ne m'empêche pas de garder une oreille sur ce qui se fait ici.

Et ce soir, après un 5 à 7 entre amis et collègues, j'irai border mes enfants. Quand les petites paupières seront closes, viendra le temps de mon tour hebdomadaire à la Librairie J. A. Boucher, bouquiner et placoter avec Marcel, le proprio, et peut-être, revenir avec un livre.

Et Quebecor dans tout ça? Je ne déteste pas. Je regrette un peu, beaucoup, l'ère Péladeau, celle du père. Cette ère où on se disait, « Quebecor, c'est nous autres ». Aujourd'hui, Quebecor c'est Sun Media version Québec. Un peu trop redneck et conservateur à mon goût.

Qu'on se comprenne bien, j'aime lire Guillaume Appolinaire ou Franz Kafka, mais je ne déteste pas pour autant les gens qui se délectent des chroniques de Richard Martineau. Selon mon dictionnaire, c'est faire preuve d'ouverture d'esprit. J'aimerais bien que l'empire de PKP en fasse autant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • J'ai rompu tous mes liens avec Quebecor. Effectivement, tout y est à la même sauce. Je n'aime pas me faire dire quoi penser et où le penser. Rad-Can se décloisonne, mais TVA fait l'inverse. Bien dommage le reportage d'enquête.
    Robert R. - 2011-11-04 14:29