Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

22 septembre 2011 - 10:37

La peur

Troy Davis, un Afro-Américain âgé de 42 ans, a été exécuté cette nuit dans l'état de Géorgie. Coupable du meurtre d'un policier blanc survenu en 1989, il a été condamné deux ans plus tard à la peine capitale. Était-il innocent? Si l'on se fie à sept des neuf témoins qui l'ont désigné comme le tireur et qui se sont rétractés par la suite, non. Non, si l'on croit cet autre homme qui a avoué être celui qui a fait feu sur l'agent. Aujourd'hui, nos voisins du sud me font peur.

>>  Suivez François Drouin (@F_Drouin) sur Twitter

Je réalise pourquoi je me sens à l'aise en Belgique, en Hollande au Danemark, mais de moins en moins aux États-Unis. J'y serai d'ailleurs en octobre prochain. Ce pays de l'oncle Sam où je serai frappé par cette débauche de patriotisme... ce pays où la peur fait la loi. Un pays magnifique, intense, mais qui s'enlise dans son propre cocktail composé d'une bonne dose d'agoraphobie et de xénophobie. C'est cette dualité que j'irai photographier.

Le Canada n'est peut-être pas « le plusss meilleur pays du monde », comme l'affirmait Jean Chrétien, mais on n'y exécute toujours pas un innocent sous prétexte qu'il est incapable de prouver son innocence. Notre système de justice est explicite, c'est le crime qui doit être prouvé, et non l'inverse. Dieu merci. Ça n'excuse pas les sentences bonbons et l'incompétence de certains de nos juges, mais tuer un homme qui n'est pas coupable d'un crime, c'est faire preuve de barbarisme.



La Cour suprême américaine a refusé d'accorder un sursis à Troy Davis. Sept témoins qui font état de pression de policiers blancs pour les forcer à identifier Davis, un noir. Wake up! Quelques heures plus tard, une injection létale lui était administrée.

Troy Davis est mort. Serait-il en vie s'il avait eu la peau blanche?

Attaché à la table, pour recevoir l'injection, Davis a relevé la tête et s'est adressé à la famille du policier assassiné. « The incident that night was not my fault, I did not have a gun. ... I did not personally kill your son, father and brother. I am innocent. » L'incident cette nuit-là ce n’était pas de ma faute. Je n’avais pas d’arme… Je n’ai pas tué personnellement votre fils, père, frère. Je suis innocent.

God bless enlightens America...

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RYd4b3du3_g[/youtube]


Amerika du groupe allemand Rammstein. This is not a love song...

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: