Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

26 octobre 2010 - 12:27

Quand la fraude fait le moineau

À l’heure de l’électronique, la fraude, qu’elle soit faite par télémarketing comme celle visant les aînés où de pseudo neveux ou petit-fils font appel à leur sens de la famille… et de leur compte en banque, ou à partir d’internet, les cas de fraudes se multiplient ces derniers temps. Mais voilà que des Suisses font les frais d’une nouvelle arnaque. La semaine dernière, les gendarmes helvètes ont reçu quatre plaintes d’hommes se disant victimes de chantage.

Le modus operandi est toujours le même. La victime est contactée par une jolie demoiselle à partir d’un site de rencontre. Après quelques séances de clavardage, courriels, être devenues « ami » sur Facebook, elle lui propose un rapport sexuel virtuel. Je me touche, tu te touches et clique-clique la souris joyeuse. Plus sérieusement, ce que notre homme ignore, c’est que la séquence vidéo par webcam est enregistrée. Et vlan! Et comme notre gus est reconnaissable, l’amour virtuel fait place à un chantage bien réel.

La victime comprend qu’il est en eau trouble lorsqu’il tente de rejoindre sa douce, et que c’est plutôt un homme qui prend place à l’écran. Coucou mon grand. Ce dernier ne passe pas par quatre chemins. Tu paies 1 000 euros (1 417$) ou envoies le film à tes proches. Malheureusement, ceux qui payeront n’auront jamais l’assurance que le vidéo ne se retrouvera pas un jour sur un site pornographique.

Comme quoi Internet y a rien de mieux que l’éducation. D’ailleurs, Sylvain Dionne a un excellent billet sur l’éducation et facebook sur le blogue de la Belle et la Bête

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: