X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Leïla Beaudoin obtient sa revanche contre Elizabeth Chavez Espinoza

durée 13 janvier 2024 | 20h48
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La boxeuse Leïla Beaudoin a atteint plusieurs objectifs, ce samedi 13 janvier. Non seulement a-t-elle combattu chez elle, au Centre Vidéotron de Québec, pour une première fois, elle en a profité pour célébrer sa revanche contre Elizabeth Chavez Espinoza, la même qui lui avait infligé sa seule défaite en carrière en mai dernier au Mexique. Tout cela en sous-carte d’un gala de boxe de grande envergure mettant en vedette Artur Beterbiev, rien de moins.  

    Devant plusieurs milliers de spectateurs réunis dans l’amphithéâtre québécois, dont ses proches et amis, Leïla Beaudoin (11-1, 1 K.O.) a su s’imposer contre son adversaire mexicaine (4-6-3, 1 K.O.). Deux juges lui ont décerné des cartes de 78-74, un autre de 77-75. 

    Dans l’ensemble, le combat a été serré, mais la Témiscouataine a vraisemblablement réussi à obtenir gain de cause grâce à de belles touches tout au long du duel. Elle a notamment réussi deux belles droites à la fin du 2e round. Des coups qui ont fait plaisir à l’imposante foule qui lui avait offert un excellent – et très bruyant accueil – lors de son arrivée sur le ring quelques minutes plus tôt. 

    L’athlète de 27 ans a par la suite continué d’accumuler les frappes, sans toutefois réussir à ébranler réellement la Mexicaine. Elle a plus tard dominé le 6e round avec un très bon travail en contre-attaque. Utilisant sa droite et son crochet de gauche, elle a cette fois encore porté plusieurs offensives qui ont atteint la cible. 

    «Je suis bonne quand je vais de l’avant, quand j’impose mon jab, mais je suis aussi très à l’aise de me déplacer, a-t-elle expliqué aux membres des médias en fin de soirée. Je suis bonne pour me déplacer de gauche à droite […] Ça me permettait de la laisser rentrer sur moi et faire une droite qui avait un double impact parce qu’elle rentrait dans le coup.»

    «Je suis très satisfaite de ma performance, je suis contente», a-t-elle ajouté dans une entrevue diffusée sur rds.ca.  

    De l’autre côté, Espinosa a touché la boxeuse locale à quelques reprises, sans toutefois obtenir le coup d'éclat. Même si elle a contrôlé le centre du ring pendant quelques rounds, elle n’a pas su en profiter. 

    «J’ai amélioré beaucoup de choses à l’entrainement, dont ma défensive à l’intérieur. Quand elle me frappait sur mes gants, sur ma garde, je ripostais avec mon crochet de gauche […] Ç’a été bon pour moi», a indiqué Beaudoin au sujet de son travail des dernières semaines. 

    DES AVIS CONTRAIRES

    Malgré la victoire annoncée, Beaudoin n’a pas été décisive aux yeux de tous. Selon les animateurs de la station BPM Sports 91,9, qui diffusait le combat, la boxeuse du Témiscouata a parfois semblé hésitante et sur les talons devant une adversaire coriace qui a utilisé son jeu de pieds et sa longue portée à bon escient.   

    À la radio, le descripteur Anthony Marcotte et l’analyste Jeff Jeffrey n’étaient même pas tout à fait convaincus du résultat final, estimant avoir assisté à un combat beaucoup plus serré que ne le laissent croire les cartes des juges. Pour eux, Espinosa aurait même eu le dessus au terme de l’affrontement de huit rounds. Des commentaires qui ont aussi trouvé écho sur les réseaux sociaux. 

    Quoi qu’il en soit, ce sont les juges qui avaient le dernier mot et ils ont tranché de façon unanime : Leïla Beaudoin a gagné sa 11e victoire professionnelle. 

    Devant les médias, la boxeuse a d’ailleurs confié qu’elle n’était pas nerveuse lors de l’annonce du résultat. «Je savais que j’avais gagné. J’étais confiante de ce que j’avais fait. J’ai ralenti dans les deux derniers rounds, mais c’est parce que je me suis fait mal à la main droite», a-t-elle dit. 

    Sur les réseaux sociaux, le promoteur Eye of the Tiger a aussi louangé le travail de son athlète. «Après avoir perdu son premier combat en mai dernier, Leïla Beaudoin s'est retroussé les manches et a redoublé d'ardeur dans le gymnase avec son entraîneur Samuel Décarie-Drolet. Ce soir, ç'a payé», a-t-il écrit. 

    Ce n’est pas un secret, Leïla Beaudoin n’avait jamais vraiment digéré la décision des juges du Mexique, estimant qu’elle avait été victime d’une injustice. Elle pourra maintenant passer à autre chose. 

    Notons que l’affrontement était le seul combat féminin de la soirée du 13 janvier. Un fait d’armes qui était aussi source de fierté pour l’athlète du Témiscouata. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 février 2024 | 6h33

    La relève athlétique québécoise brille au Match Québec vs Ontario à Toronto

    Le 9 février, Toronto a été le théâtre du traditionnel Match Québec vs Ontario, mettant en compétition les meilleurs athlètes des deux provinces dans la catégorie cadette. Parmi les compétiteurs, deux membres du club Filoup de Rivière-du-Loup ont représenté le Québec, contribuant à la victoire de la délégation québécoise. Juliette Dionne, ...

    20 février 2024 | 6h50

    Médaille d’argent pour Laurence Charron 

    Deux patineuses de vitesse ayant fait leurs premiers coups de patins avec les Loupiots de Rivière-du-Loup, Laurence Charron et Maude Perron, étaient en action lors de la quatrième rencontre provinciale de patinage vitesse courte piste présentée à Chicoutimi la fin de semaine dernière. Elle compétitionnaient toutes les deux dans le groupe 1. ...

    19 février 2024 | 6h53

    Du ski de fond dans les cours d’éducation physique 

    Les cours d’éducation physique ont changé pour le mieux au cours des 20 à 30 dernières années. Aux oubliettes le traditionnel ballon-chasseur, les jeunes d’aujourd’hui sont initiés régulièrement à de nouveaux sports comme le ski de fond. Des disciplines qui les amènent parfois même bien loin du gymnase traditionnel…pour leur plus grand ...