X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Dans le dernier droit

Prêt pour Rivière-du-Loup, Karl Normand pense tout de même à la suite

durée 27 mai 2023 | 06h51
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Karl Normand est coureur de motocross professionnel depuis plus de quinze ans déjà. Mais à 36 ans, les compétitions achèvent, il le concède maintenant lui-même. L’athlète demeure passionné, un vrai de vrai. Il envisage toutefois sérieusement un retour à la base : faire de la moto avec ses amis, pour le plaisir et sans les risques élevés de blessures.   

    Cet été, le natif de Rivière-du-Loup se présentera sur la ligne de départ de trois événements : Rivière-du-Loup, Amqui et Chandler. Il y donnera son 100 %, comme il l’a toujours fait. Ce ne serait pas lui de faire autrement. 

    Il ne cache cependant pas que la réflexion pour la suite de sa carrière sportive est entamée…et avancée. «On verra, mais c’est vrai que ça me tente de moins en moins, les compétitions. Je ne m’en cache pas.»

    Une réponse lancée avec candeur, et une transparence qui l’honore. Karl Normand n’a jamais eu peur de s’affirmer et de dire ce qu’il a à l’esprit. 

    «D'année en année, le calibre s'améliore à Rivière-du-Loup et c'est devenu vraiment très relevé. Les jeunes poussent, ils sont très préparés et participent à de grands événements de supercross aux États-Unis», analyse-t-il. «Moi, je vieillis», ajoute-t-il avec le sourire. 

    «Les risques de blessures, avec le travail, la maison, le bébé… La vie change. Je veux que ce soit ma décision d’arrêter la compétition. Je ne veux pas être forcé en raison d’une commotion ou d’autre chose.»

    Même si l’idée a fait du chemin dans sa tête dans la dernière année – celle qui lui a permis de devenir papa –, le mot retraite n’est pas à propos, estime-t-il toujours. Il n’est pas tabou, mais il ne lui colle simplement pas à la peau. 

    La retraite compétitive? Peut-être. Mais se retirer, s’éloigner du sport et passer à autre chose? Jamais. 

    «J'adore encore le sport énormément. Je pratique beaucoup avec des amis, je roule pratiquement toutes les fins de semaine. On en fait l'été, pendant les vacances, tout le temps. Dans un sens, je ne serai donc jamais vraiment retraité», dit-il.  

    «J'ai encore l'intention de faire beaucoup de moto pour mon plaisir, notamment sur des circuits au Québec qui sont exceptionnels. Ça ne changera pas. Je veux profiter de tout ça sans la pression et les blessures qui peuvent venir avec les courses de haut niveau.»

    Quand il parle de motocross, ses yeux brillent toujours autant. Il carbure à l’adrénaline et à ce sentiment de pousser la limite, il n’y a pas de doute. «Ce que j'aime, c’est que c’est super exigeant pour le corps. Le cœur, les bras, les jambes, tout est mis à contribution. C’est un sport plus complet que certains pensent.».

    Après toutes ses années, il a encore besoin de «sa dose» régulièrement. Le sentiment de liberté est difficile à retrouver autrement. «J'ai vraiment besoin de ça. J'aime vraiment, vraiment trop ça. C’est pourquoi je pense que je n’arrêterai jamais et qu’il y aura toujours une moto près de moi», confie-t-il. 

    «Ça me fait juste beaucoup de bien. Quand je reviens à la maison après avoir roulé, je ne suis pas le même. Et l’hiver, c’est plus difficile, ça me ronge», dit-il en riant. 

    41e MOTOCROSS INTÉRIEUR 

    Ces dernières semaines, Karl Normand a sorti sa passion (et sa moto!) de l’hibernation. Il a multiplié les séances d’entrainement afin de se préparer du mieux possible au défi à venir : le 41e Motocross intérieur Bérubé GM de Rivière-du-Loup.

    L’événement aura lieu le 27 mai prochain au Centre Premier Tech. 
    Il n’y a pas de cachette, la compétition s’annonce féroce avec la présence de coureurs américains de renom et même de quelques champions européens, dont Charles Lefrançois, Dominique Thury, Josh Cartwright, Logan Karnow, Kyle Dillin et Devin Simonson. 

    Mais Karl Normand est prêt. L’an dernier, dans une situation similaire, il a réussi à offrir sa meilleure performance en carrière en sol louperivois. Il était passé très près de remporter les grands honneurs, terminant au deuxième rang. «Un petit tour de moins et c’était fait», s’est-il remémoré. 

    Cette année, son côté compétitif, cette volonté de performer devant les siens, lors de l’événement qui a tout déclenché pour lui avec les Marco Dubé, Simon Belzile et Mike Jones, est toujours présent. Il participe à l’événement depuis près de 30 ans, ce n’est pas rien.

    «Ça me stresse toujours, ça m'énerve. Les pilotes qui vont être ici, je sais à quel point ils sont forts et prêts», partage-t-il.  

    «Je me sens comme un boxeur qui s’approche du ring. Ça fait quand même peur. Mais je vais essayer de m'amuser et donner mon 100 %. C’est le plus important.»

    Karl Normand n’a peut-être pas roulé tout l’hiver, comme plusieurs de ses prochains adversaires, mais il ne pense pas être derrière le peloton. Le coureur d’expérience a multiplié les séances d’entrainement chez lui, où il s’est aménagé trois circuits. Il a aussi fait plusieurs kilomètres pour rouler différents circuits au Québec. 

    «J'ai pratiqué vraiment beaucoup dans les dernières semaines. J'ai tout fait ce que je peux pour être le plus prêt possible. Je suis [courbaturé], mais je prends des bains de glace. Je fais tout pour essayer de récupérer le mieux possible et continuer de pratiquer. Je pousse la limite.»

    Il estime être dans une forme exemplaire et croit pouvoir être à nouveau l’un des plus rapides en piste. «En forme et à 100 %, je crois que je peux surprendre.»

    La question demeure, cependant : est-ce que ce sera son dernier rendez-vous avec les partisans à Rivière-du-Loup? «Je ne sais pas. Je vais devoir y réfléchir», répond-t-il. 

    «Si jamais je me trouvais un gros commanditaire, qui sait?», ajoute-t-il, demi sérieux.  

    Pour l’heure, le 41e Motocross de Rivière-du-Loup sera un peu le sien, quoi qu’il arrive. Le promoteur Paul Thibault a déjà confirmé qu’il souhaitait lui rendre hommage. Un clin d’œil au dévouement, à la longévité et à la passion du coureur local pour son sport depuis toutes ses années. 

    SALLE COMBLE 

    Il y aura toute une ambiance au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup dans le cadre du 41e Motocross intérieur Bérubé GM de Rivière-du-Loup, le 27 mai. L’organisation a confirmé qu’elle présentera l’événement devant salle comble. 

    Selon le promoteur Paul Thibault, les 3 500 billets disponibles ont tous trouvé preneurs dans les différents points de vente de la région, plus d’une semaine avant la soirée tant attendue. Les coureurs batailleront donc dans une ambiance survoltée et de nombreux partisans assis sur le bout de leurs sièges. 

    Il s’agit à nouveau d’un bel exploit pour l’organisation du plus vieil arénacross au Canada qui avait aussi réussi à remplir l’amphithéâtre en pleine capacité en mai 2022, lors du 40e anniversaire de l’événement. 

    L’engouement pour le motocross ne se dément pas dans la région. Un intérêt toujours aussi fort qui s’explique notamment par la présence de nombreux coureurs internationaux qui se donnent maintenant rendez-vous en sol louperivois. Le calibre est très relevé et le spectacle est apprécié de début à la fin. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    14 avril 2024 | 13h17

    Victoire des 3L devant près de 3 200 partisans

    Les 3L de Rivière-du-Loup sont venus à bout des Pétroliers de Laval par la marque de 7 à 5 le 13 avril, devant une foule de 3 182 partisans au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup. L’équipe louperivoise mène maintenant la série 3 à 1. «C’est la première fois que je jouais devant une foule comme ça à Rivière-du-Loup. C’était incroyable. Je suis ...

    12 avril 2024 | 14h35

    Une Perce-Neige aux championnats provinciaux

    La patineuse artistique Anna Gagnon de Témiscouata-sur-le-Lac a participé à la finale provinciale des championnats STAR Michel-Proulx à Lévis du 4 au 7 avril derniers. S’étant qualifiée lors de la finale régionale, elle était la seule représentante du CPA Les Perce-Neige du Témiscouata. Anna a livré une belle performance dans la catégorie STAR 5 ...

    9 avril 2024 | 9h35

    Série 3L-Pétroliers : la LNAH suspend plusieurs joueurs 

    La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) a annoncé la suspension de quatre joueurs, dont un membre des 3L, à la suite du match qui a opposé la troupe louperivoise aux Pétroliers de Laval, samedi dernier, au Centre Premier Tech.  Chez les Pétroliers, Chris Cloutier, Danyck Calgaro et Derek Parker devront s’absenter pour une période prolongée. ...