Publicité

18 juillet 2022 - 09:18 | Mis à jour : 14:37

Éric Deshaies, le dernier homme debout de la Big Wolf’s Backyard Ultra

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 1

Pour une deuxième année consécutive, Éric Deshaies a été le dernier homme debout de la Big Wolf’s Backyard Ultra de Cacouna ce 18 juillet au petit matin. Après 43 heures de course et un peu plus de 288 kilomètres dans les jambes, l’athlète de 48 ans a obtenu son billet d’argent pour se rendre, en octobre, au Championnat canadien en Colombie-Britannique.

»À LIRE AUSSI: La Big Wolf’s Backyard Ultra est de retour pour une deuxième édition

Les 110 coureurs qui se sont adonnés à la course qui a débuté samedi le 16 juillet à 9 h ont dû affronter dame nature et sa météo changeante. À 21 h, la moitié des Loups étaient encore de la partie. Le dimanche matin vers 9h, ils n’étaient plus que 14. Ces derniers ont abandonné peu à peu pour laisser place aux cinq derniers : Éric Deshaies, Marco Poulin (42 tours), Cédric Chavanne (36 tours) qui avait affronté Deshaies l’an dernier, Mathieu Fortin (30 tours) et Éric Girard (30 tours) qui a aussi concouru au Big Backyard d’Edmonston il y a deux semaines.

Yvan L’Heureux, coorganisateur de la Big Wolf’s Backyard Ultra se réjouit d’avoir pu rencontrer Marco Poulin ces derniers jours : «C’est une révélation», confie-t-il. Il mentionne que l’homme de 57 ans est un ancien itinérant, toxicomane qui a déjà fait du pénitencier. «Il s’est repris en main, a commencé à courir il y a quatre ans, puis maintenant il aide les gens, fait des conférences et du développement personnel», raconte-t-il. Il ajoute que l’homme qui est aussi diabétique a une volonté de fer. «Il en a enduré des souffrances dans sa vie», indique M. L’Heureux. Marco Poulin risque aussi de se rendre au Championnat canadien, puisqu’un athlète du Canada ayant fait le plus haut nombre de tours s’y rendra aussi. Selon Yvan L’Heureux sa performance de cette fin de semaine risque de l’y amener à 90 %.

«On a une course très relevée à Rivière-du-Loup au niveau du nombre de boucles. Les courses argent en général dans le monde se gagnent généralement autour de 40 à 45 tours. Donc au niveau mondial, on a une course de qualité équivalente à tout ce qui se fait ailleurs dans le monde dans les grandes villes», explique M. L’Heureux. Les coureurs ont aussi relevé la beauté du site , indiquant qu’ils n’ont jamais couru dans un pareil endroit auparavant. Ce qui fait son charme constitue aussi son côté ravageur. D’après M. L’Heureux, le vent qui souffle sur le bord de l’estuaire du fleuve Saint-Laurent fait croire aux coureurs qu’ils sont au frais, alors que plusieurs se déshydratent lors de la course avec la chaleur. En plus, durant la fin de semaine, les athlètes ont dû faire face à deux orages consécutifs dans la nuit de samedi à dimanche.

«Ça a été une fin de semaine géniale. Tout le monde est vraiment fatigué à la fin, mais ça a été comme sur un nuage», commente le coorganisateur. Il n’a reçu que de bons commentaires sur la course. Plusieurs athlètes de la région se sont dépassés lors de la course, il y avait notamment Philippe D’Amour (10 tours), Nicolas Watters (12 tours), Frédéric Deschamps (14 tours), Danielle Amyot (15 tours), Bastien Garon (15 tours), Carol-Ann Dionne (19 tours) ainsi que Dany Pelletier (22 tours). Ce dernier participait pour la première fois cette année, ayant été bénévole à l’année 2021. «Ce que j’ai aimé c’est que ça reflétait l’ambiance de course de trail, il y avait un bel esprit de camaraderie», dit-il. De plus, l’acteur Patrice Godin qui a aussi participé a terminé avec 12 tours.

Yvan L’Heureux souligne que les gens ont déjà hâte à l’édition de l’an prochain et demandent la date des inscriptions. Ce dernier pense à les ouvrir très bientôt, vu la grande demande.

En tout, les organisateurs de la Big Wolf’s Backyard Ultra, Yvan l’Heureux et Téo Sénécat, remettront entre 5000 et 6000$ à des centres jeunesse de Cacouna et L’Isle-Verte ainsi qu’à la Fondation du Défi Everest qui redonnera à des organismes de la région de Rivière-du-Loup.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • je voudrais dire un gros bravo a mon neveu Eric Deshaies ,super gars de la par de tante Therese.

    Therese Thiffault - 2022-07-20 19:12