Publicité

29 mars 2022 - 06:03

Une élimination entre déception et fierté pour les Albatros du Collège Notre-Dame

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup ont encaissé une lourde défaite de 4 à 0 contre les Gaulois de Saint-Hyacinthe le 28 mars au Centre Premier Tech. Les mines étaient bien basses dans le vestiaire des joueurs des locaux, mais ce qu’ils retiennent surtout, c’est cette équipe soudée qui a su traverser les difficultés imposées par la pandémie pour se hisser jusqu’au 5e rang du classement général de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

«La déception est toujours plus forte quand tu y mets tes trippes, tout ce que t’as. Les coachs l’ont fait, les joueurs l’ont fait. On a terminé au 5e rang cette année. Il nous manque Dupuis, Vigneault, Pouliot qui étaient blessés. Les gars étaient amochés, on a vraiment laissé tout ce qu’on pouvait. On est une famille, la chimie dans cette chambre est vraiment le fun. On aurait aimé que ça puisse se poursuivre», a commenté l’entraineur des Albatros du Collège Notre-Dame, Mike Maclure.

Le match s’est déroulé avec une énergie en montagnes russes devant 700 personnes, l’une des plus imposantes foules de la saison pour les Albatros. Le premier but a été marqué par Cédric Plante des Gaulois et il a coupé le souffle aux joueurs louperivois. «C’était un match à pression, en première période on était un peu figés et on jouait sur les talons défensivement», explique Mike Maclure. Les Albatros ont entamé la deuxième période avec plus de conviction, mais les Gaulois se sont inscrits au pointage dès la 3e minute grâce à Samuel Beauchemin. Malgré de bonnes chances de marquer, et même si le gardien des Gaulois Gabriel D’Aigle a dû s’imposer en se couchant sur la glace à quelques reprises, les Albatros ont été incapables de trouver le fond du filet.

Maxime Rouleau et Alexis Bernier de Saint-Hyacinthe ont profité de l’indiscipline des Albatros pour inscrire deux autres buts en avantage numérique en 2e période. Ce sont finalement les Gaulois qui ont eu le dernier mot lors du cinquième match de cette série 3 de 5. «On est revenus dans cette série, on perdait 2 à 1. C’est difficile à avaler. C’était une année incroyable, mais je suis sans mots que ça se termine comme ça […] J’aurais aimé ça qu’on remporte une série pour la première fois en 10 ans. Je ressens ça un peu comme un échec», indique le capitaine des Albatros du Collège Notre-Dame, Philippe Labrie. «C’est une défaite qui fait vraiment mal au cœur. C’est tellement triste de ne pas être allés plus loin que ça.»

Le gardien Gabriel D’Aigle des Gaulois de Saint-Hyacinthe a signé un blanchissage en arrêtant les 33 lancers dirigés contre lui. En séries contre les Albatros, il conservé un taux d’efficacité de 0,943 et une moyenne de buts accordés de 1.85 par match.

L'entraineur Mike Maclure se dit également fier des joueurs comme Mathys Dubé qui ont fait preuve de résilience lors de cette série. Il s’est relevé d’un coup qui lui avait été asséné par l’arrière dans la bande, a retraité vers le vestiaire pour soigner une blessure au menton et est retourné dans la mêlée lors du même match contre les Gaulois. «On a eu une super saison. Il ne faut pas penser juste à cette partie-là, il faut penser à la saison au complet et aux belles aventures qu’on a eues ensemble […] Je n’ai jamais eu une équipe autant soudée que ça. On est tous prêts à défendre nos coéquipiers. Je pense que cette chimie-là va rester», indique Mathys Dubé. 

Malgré cette défaite difficile à avaler, l’entraineur des Albatros du Collège Notre-Dame Mike Maclure ne retient que du positif de cette saison 2021-2022 au-delà des espérances. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article