Publicité

6 août 2021 - 06:57 | Mis à jour : 08:41

Saint-Modeste sera l’un des sites hôtes du Championnat canadien de tir aux pigeons d’argile

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le Club de Chasse et pêche de Rivière-du-Loup, dont les installations sont situées à Saint-Modeste, accueillera très bientôt certains des meilleurs tireurs au pigeon d’argile de l’Est-du-Québec. Le club louperivois a été choisi comme l’un des clubs satellites pour la tenue du Championnat canadien qui sera disputé les 6, 7 et 8 aout. 

Peter Grant, président du club, explique que cette opportunité s’est présentée après que la formule d’un seul club hôte a été modifiée en raison de la pandémie. Onze sites ont été ciblés à travers le pays afin d’accueillir les participants. Au Québec, ceux de Valleyfield et de Saint-Modeste ont été retenus, notamment pour la qualité de leurs installations. 

«Avoir l’occasion d’accueillir le championnat canadien, c’est une chance unique. C’est quelque chose d’important, et nous en sommes très fiers», a partagé M. Grant. 

Est-ce que le club s’est proposé ou a-t-il reçu la demande? «Un peu des deux», explique le président avec le sourire. «L’association canadienne voulait donner l’occasion à chaque province d’accueillir un événement. Les clubs ont été sondés et nous avons levé la main.»

Le Championnat canadien de tirs au pigeon d’argile est un événement d’envergure sanctionné par l’Amateur Trapshooting Association (ATA), dont le siège social est situé à Sparta, en Illinois, aux États-Unis. La compétition attire chaque année certains des meilleurs tireurs d’un océan à l’autre. 

À Saint-Modeste, une vingtaine de personnes devraient se donner rendez-vous. Plusieurs sont des amateurs de tir locaux, mais d’autres se déplaceront de l’Est-du-Québec, de la région de la Capitale-Nationale et même de Drummondville. 

Au cours des trois jours de compétition de trap américaine, 700 cibles seront lancées dans les trois disciplines suivantes : les simples (300), les handicaps (200) et les doubles (200). Les participants seront classés seront leur âge dans différentes catégories. 

«Les simples, elles sont tirées à une distance de 16 verges. Pour les handicaps, c’est selon l’habileté obtenue dans des concours, soit entre 19 et 27 verges. Enfin, pour les doubles, ce sont deux cibles tirées simultanément à partir des trottoirs de 16 verges. Deux traps seront utilisées et les participants seront déplacés d’une à l’autre.»

Selon Peter Grant, la nouvelle formule de la compétition, à distance, crée un mélange de fébrilité et d’incertitude, puisque c’est une première en Amérique du Nord. L’organisation reste néanmoins confiante que tout se déroulera bien, malgré les décalages horaires parfois importants. La diffusion des résultats restera d’ailleurs disponible en direct pour les tireurs de chaque territoire, grâce à un système informatique. 

«En Colombie-Britannique, on va être couchés quand ils vont terminer de tirer. C'est spécial et c’est la première fois qu'un tournoi d'envergure comme ça est organisé de cette façon. Aux États-Unis, ils ont hâte de voir comment on va se tirer d'affaire et ils vont suivre tout cela attentivement. Tout près de 400 tireurs devraient s’inscrire.»

Point positif : cette unique façon de procéder permettra à davantage d’amateurs de tenter leur chance dans le cadre d’une grande compétition, croit celui qui compétitionne lui-même lors de grands rendez-vous en Amérique du Nord. «Certains ne seraient jamais déplacés dans un gros événement comme celui-là, pour une question d'argent ou en pensant qu'ils n'ont pas le niveau. Cette fin de semaine, ils pourront vivre le championnat dans leur club, un environnement familier qu’ils connaissent bien. Nous sommes très fiers de ça», ajoute Peter Grant. 

Le club de Rivière-du-Loup compte d’ailleurs sur plusieurs excellents tireurs qui se démarquent sur la scène provinciale. Ceux-ci devraient faire belle figure lors de ces championnats nationaux. M. Grant nomme entre autres les noms de Sylvain Rossignol et Guy Rousseau, qui se sont tous les deux illustrés aux championnats provinciaux. Même chose pour Laurence Rousseau dans une catégorie plus jeune. «Ils seront à surveiller», assure-t-il. 

Les gens qui aimeraient à assister à la compétition – et peut-être même à découvrir le sport – sont invités à se rendre sur les terrains du Club de Chasse et pêche de Rivière-du-Loup situés au 28, route de la Station, Saint-Modeste. Il est aussi possible de prendre contact avec l’organisation en visitant son site Web. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article