Publicité

15 mai 2020 - 06:45

«Le Québec a besoin de Derek Aucoin»

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Depuis sa jeunesse, le Pistolois Benoît Rioux est passionné de baseball, et au fil des ans, le sport lui a fait de nombreux cadeaux. Le dernier en lice? Avoir l’honneur d’écrire la biographie sportive de l’ancien joueur des Expos de Montréal, Derek Aucoin. Un grand ami, au sens propre et figuré. Un homme vrai et inspirant, dit-il, dont le message positif se doit de résonner bien au-delà des terrains de balle. 

L’histoire de Derek Aucoin n’est ainsi pas seulement celle d’un jeune Québécois qui rêvait de porter les couleurs des Expos, rêve qui deviendra réalité en 1996. C’est aussi le récit d’un combat contre un «adversaire sans pitié», un rare cancer du cerveau, d’une passion pour l’enseignement et le développement des jeunes sportifs, ainsi que d’une volonté simple, mais combien importante, de faire du bien autour de lui. 

«Derek Aucoin : La tête haute, c’est une histoire de baseball et de gratitude. Malgré la maladie, Derek se considère comme l’homme le plus chanceux du monde », partage l’auteur, Benoît Rioux, qui a également à son actif le livre jeunesse Russell Martin dans la collection «Raconte-moi». «Je souhaite que les gens découvrent qui il est comme humain et qu’ils s’inspirent de cette belle personne-là. Derek a une façon de voir la vie qui rend le monde meilleur.» 

Ce projet commun a été entamé il y a moins d’un an, en juillet 2019, après que l’ancien artilleur, aujourd’hui animateur et analyste sportif, ait reçu son diagnostic de cancer. Le livre se veut une forme d’héritage pour son fils Dawson, nommé en l’honneur du joueur Andre Dawson, qui l’a inspiré à faire carrière au baseball. 

«Derek m’a demandé de faire ça avec lui et c’était pour moi un privilège […] J’ai consacré beaucoup de temps à mon chum cette année, mais je le referais demain matin. J’ai été ‘’poussé’’ par son fils, je voulais tellement le faire pour lui. Mais je voulais être là aussi pour Derek. Je me disais que c’était la meilleure façon de l’être.»

UN LANCEUR ET UN RECEVEUR 

Le duo s’est rencontré en 2013 à New York grâce au cousin de Benoît, Frédérick Rioux, un autre Pistolois fanatique de baseball. La relation a fleuri quelques années plus tard, lorsque Derek Aucoin est revenu à Montréal et a commencé son implication dans les médias, milieu dans lequel Benoît évoluait déjà comme journaliste et statisticien. 

Comme parfois la vie fait bien les choses, l’un était un lanceur de carrière, l’autre était receveur pour son équipe de baseball. Leur relation allait donc de pair; ils étaient aussi importants l’un pour l’autre. L’analogie est d’ailleurs vite passée à la réalité. 

«Derek me lançait des histoires, puis je les attrapais et je le guidais. C’est un lanceur formidable avec un arsenal d’anecdotes, aussi savoureuses les unes que les autres. Ses balles courbes sont incroyables […] On a joué tout un match», image Benoît Rioux en riant. 

UN PARCOURS INSPIRANT

Tout au long du livre, le lecteur découvrira un parcours ponctué de rencontres déterminantes et d’innombrables histoires humaines incluant de grands noms comme Robert De Niro, Susan Sarandon, Jerry Seinfeld et Jennifer Lopez. Ils apprendront surtout à connaître un homme qui a choisi de garder la tête haute peu importe les épreuves de la vie.

Benoît Rioux est d’ailleurs catégorique : le livre ne s’adresse pas seulement aux amateurs de sports. Chaque personne saura en retirer quelque chose pour sa situation personnelle. «Derek est un homme incroyable. À travers nos discussions, les entrevues et le travail d’écriture, il m’a moi-même influencé sur la façon de voir la vie», confie-t-il. 

L’auteur raconte que Derek Aucoin a une phrase qu’il répète régulièrement : «Vivre, c’est donner. Et quand tu donnes, tu reçois.» «Quand il arrive quelque part, que ce soit à un cours de baseball ou ailleurs, il veut que tout le monde se sente mieux», raconte Benoît Rioux. Voilà qui est inspirant. 

Si la pandémie de la COVID-19 a brouillé les cartes du lancement du livre, initialement prévu au Stade olympique avec la présence d’anciens coéquipiers, et que la vente papier du livre a été retardée, le timing n’est pas si mal pour partager le message d’espoir de Derek Aucoin. Garder la tête haute, rester positif, voilà qui est adéquat pour passer à travers ces périodes d’incertitudes. 

«Le Québec a besoin de Derek Aucoin», lance Benoît Rioux, bien au fait du poids de ces mots. «Il veut aider les gens. Il est beaucoup plus qu’un joueur de baseball.» 

L’histoire de Derek Aucoin continue de s’écrire. Celle de l’amitié qui unit l’athlète à Benoît Rioux aussi d’ailleurs. Mais pour le moment, les plus récents chapitres sont imprimés aux Éditions de l’Homme. «Derek Aucoin : La tête haute» est disponible en format papier chez plusieurs librairesen ligne, depuis la fin avril. Une chance à ne pas manquer. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Comme amateur de lecture et surtout de biographie, Je l’ai dévoré.

    Histoire humaine et communautaire, les lancers de Derek Aucoin vise le centre du marbre. Homme de foi, de famille avec des valeurs importantes.

    Je vous recommande ce petit chef-d’œuvre de vie.

    Gaston Pelletier - 2020-05-15 08:45