Publicité
17 décembre 2019 - 16:20

Esprit d’équipe, intensité et habiletés physiques à l’Ultimate frisbee

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Une centaine de joueurs d’Ultimate frisbee d’un peu partout au Québec se sont donnés rendez-vous à Rivière-du-Loup, ce samedi 14 décembre, dans le cadre d’un tournoi junior provincial. Preuve, une fois de plus, que le sport gagne en popularité, ici comme ailleurs.

Les athlètes de 13 à 18 ans étaient en provenance de Québec, Saint-Hyacinthe et Trois-Rivières, notamment. La ville hôte était également représentée avec deux équipes des Sphinx de l’École secondaire de Rivière-du-Loup dans les catégories 13-15 ans et 16-18 ans. L’événement était organisé au Stade Premier Tech.  

«La première édition du tournoi avait attiré 6 équipes, l’an dernier. Cette année, on a pratiquement doublé ce nombre avec 11, partage fièrement Pierre-Yves Dubé qui participe au développement du sport dans la région. Chez nous, comme ailleurs au Québec, on constate vraiment un boom autour de l’Ultimate. On retrouve dans le sport de belles valeurs, beaucoup d’intensité et d’habiletés physiques.»

L’Ultimate frisbee est un sport d’équipe sans contact et est joué partout dans le monde par des milliers de personnes. Il mélange les meilleures caractéristiques de plusieurs disciplines comme le football, le basketball et le soccer, notamment. Il est aussi auto-arbitré par les joueurs eux-mêmes. 

«Ça regroupe plein de choses comme la vision de jeu, les changements de direction et  l’explosion. Mais c’est aussi un sport d’équipe avec de belles valeurs d’amitié. Les joueurs s’encouragent et félicitent l’adversaire après un point. Tout ça fait en sorte que les gens aiment jouer. Quand ils  l’essaient, habituellement, ils restent.»

À Rivière-du-Loup, les inscriptions ont doublé cette année chez les adultes. L’Ultimate frisbee séduit également les jeunes qui sont initiés au secondaire ou même parfois au primaire. «Ce que j’aime, c’est vraiment cet esprit d’équipe qui est présent entre les joueurs d’une même équipe, mais aussi avec les adversaires. C’était le fun [le tournoi], il y avait de grosses équipes et ça nous permet de s’améliorer», mentionne Yanice Chouinard, 17 ans. 

Pierre-Yves Dubé a récemment approché les écoles Joly, La Croisée et Lanouette afin d’y introduire la pratique de l’Ultimate Frisbee. Avec la participation de l’école internationale Saint-François-Xavier, on aimerait organiser de petits tournois et amener cette clientèle à poursuivre le jeu au secondaire. «On essaie d’assurer notre relève pour espérer un jour avoir une option sport ou même un Sport-études. C’est un peu ça le rêve», avoue-t-il. 

Les équipes de Rivière-du-Loup représenteront la région lors de plusieurs compétitions disputées ailleurs au Québec cet hiver. Ils voyageront entre autres à Québec, Trois-Rivières et Saint-Hyacinthe. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article