Publicité
17 novembre 2019 - 11:13 | Mis à jour : 11:21

Les boxeurs locaux à l'honneur à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

L'École de boxe olympique de Rivière-du-Loup (EBO RDL) voulait offrir à ses boxeuses et boxeurs l'opportunité de démontrer tout leur talent aux amateurs de boxe louperivois et force est de constater qu'elle a atteint la cible, samedi soir, à l'Hôtel Universel. Le premier gala KAMCO de la Trilogie des conquérants a présenté une série de combats endiablés qui ont fait briller la région à tout point de vue. 

Il faut dire que la soirée s'est terminée tard, mais les amateurs sont restés fidèles à la programmation qui comptait sur 18 combats relevés dans différentes catégories. Tout au long de ce gala, le premier à être organisé depuis cinq ans dans la région, les proches, parents et amis ont chaudement encouragé les athlètes. L'ambiance était au rendez-vous. 

Les étoiles de la soirée, les boxeuses et boxeurs de l'EBO RDL, n'ont d'ailleurs pas à rougir de leurs performances sous les projecteurs. Pour la plupart, les combats locaux ont tous gardé les spectateurs sur le bout de leur siège en étalant techniques, courage et détermination. Naturellement, les affrontements de la catégorie «Affaires» étaient aussi très attendus et ont reçu un très bel accueil. 

«À mon avis, il n'y a que du positif [...] Je suis fier de toute ma gang, tout le monde s'est bien comporté, tout le monde a bien boxé. Je suis aussi content que les gens viennent supporter la boxe. Malgré le fait que ce soit un sport violent, un sport tabou, on est capables de leur montrer qu'il y a du respect, il y a de l'art et de la science. C'est très encadré, les gens sont en sécurité et tous les éléments sont là pour avoir du plaisir», a partagé l'entraineur Mathieu Lavoie-Dion. 

Les duels de Tanya Dumont chez les femmes et Serge Coulombe chez les hommes ont été couronnés «combats de la soirée». Personne ne remettra d'ailleurs en doute ces décisions alors que ces affrontements avaient tous les deux des allures de bataille de rue où les coups ont été nombreux et précis. 

Notons aussi que ces distinctions ont été remises par la marraine d'honneur de l'événement, Leïla Beaudoin, une ancienne boxeuse de l'École de boxe olympique de Rivière-du-Loup. En octobre, l'athlète originaire du Témiscouata a fracassé ses débuts chez les professionnels en s'offrant une première victoire. Elle s'est dite très fière de pouvoir maintenant à son tour encourager la relève locale. 

La Trilogie des conquérants se poursuivra en 2021 et 2022 au plus grand plaisir des amateurs. 

 

>> Davantage de photos sont à venir.

>> Texte complet à lire dans votre prochaine édition d''Info Dimanche. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo aux organisateurs, les athlètes n’ont offerts un très beau spectacle. Félicitations!

    Yves Lavoie - 2019-11-18 13:25