Publicité
11 novembre 2019 - 06:30

Les Albatros blanchis par les Gaulois de Saint-Hyacinthe

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Après une défaite en tirs de barrage subie contre les Vikings de Saint-Eustache le 8 novembre, les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup n’ont pas su s’imposer contre les Gaulois de Saint-Hyacinthe. Ils ont été blanchis par la marque de 4 à 0 le 9 novembre au Centre Premier Tech.

«Ce n’est pas une excuse de sortir à plat comme on est sortis parce qu’on a joué la veille», a résumé l’entraineur des Albatros du Collège Notre-Dame, Mike Maclure. Ce dernier doit faire face à un problème d’attitude de la part de certains membres de l’équipe. «On a des joueurs qui boudent parce qu’ils n’ont pas le temps de glace qu’ils voudraient, qu’ils ne jouent pas avec les gars qu’ils voudraient. Si tu boudes, c’est sûr que je ne te ferai pas jouer plus. Si tu joues le style qu’on veut, que tu es intense, que tu donnes un effort, que tu es discipliné, c’est sûr que tu vas me forcer à te faire jouer», ajoute Mike Maclure.

Bloquer des tirs en territoire défensif, gagner des un contre un près de la bande et trouver des solutions concernant les pannes offensives sont tous des éléments valorisés lorsque le temps de glace est octroyé. Du positif ressort toutefois de ces rencontres plus ardues.

«Je constate qu'en unité de cinq, on joue vraiment bien, il faut trouver une manière de compter des buts mais ce n’est pas alarmant, on crée beaucoup de chances de marquer. Il faut peaufiner notre touche autour du filet. C’est plus notre état d’esprit qui est à travailler», conclut Mike Maclure. Les buts des Gaulois de Saint-Hyacinthe ont été marqués par Gabriel Fredette, Xavier Charbonneau, Mikael Diotte et Gabriel Pelchat.

Les marqueurs des Albatros ce weekend sont David Côté, Nathan Drapeau et Zacharie Charest. Mike Maclure a également tenu à souligner le bon travail réalisé par Louis-Étienne Dionne de Saint-Arsène lors des deux parties disputées le weekend dernier, citant en exemple sa performance. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article