Publicité
30 octobre 2019 - 06:04 | Mis à jour : 09:44

Gants dorés : Noah Michaud et William Caillouette brillent

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Trois pugilistes de l’École de boxe olympique de Rivière-du-Loup ont brillé lors de la présentation des plus récents Gants dorés, du 25 au 27 octobre, à Chicoutimi. Noah Michaud et Mélina Laplante ont mis la main sur la médaille d’or tant convoitée, alors que William Caillouette peut être fier d’une médaille d’argent qu’il n’a pas volée. 

Chez les 42 kg Cadet, Noah s’est battu directement en finale le samedi après-midi contre Rémi J. Hamel du club de boxe Apprentis Champions de Saint-Hyacinthe. Boxeur défensif très efficace, le jeune homme, membre de l’Équipe A du Québec, s'est également montré patient au premier round et a réussi à provoquer certaines attaques de l'adversaire afin de lui tendre des pièges en contre-attaque.

Il a gagné les 3 rounds de cette manière et a remporté l'or en tant que champion des Gants dorés.

De son côté, William a effectué un premier combat en quart de finale le vendredi contre Xavier Langlois du Bunker Gym de Val d'Or et l'a emporté par arrêt de l'arbitre au 2e round après avoir envoyé son adversaire au tapis au 1er round.

Il a effectué sa demi-finale le samedi soir contre Louis Balleux du club Performance de Trois-Rivières, vice-champion canadien ayant plus de 25 combats (8 pour William en mettant les pieds aux GD). William a dominé son combat grâce à sa bonne gestion de distance, son intelligence tactique et à ses contre-attaques en puissance.

Malheureusement, il n’a pas été capable de se mesurer en finale en raison d'une blessure à la main. Il s’est donc mérité une médaille d'argent à saveur d’or.

Enfin, soulignons que Mélina Laplante a été couronnée championne des Gants dorés sans avoir eu à entrer dans un ring. Aucune adversaire ne s’est présentée pour l’affronter, elle qui est reconnue comme étant une talentueuse combattante. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article