Publicité
28 octobre 2019 - 19:45 | Mis à jour : 21:33

Big Dog’s Backyard Ultra

Yvan L’Heureux, aller au bout de soi

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

À juste titre, on pourrait souligner que le 19 octobre dernier Yvan L'Heureux a été le premier québécois à avoir pris part au Big Dog’s Backyard Ultra, mais ça serait cantonner la présence du Louperivois à un seul drapeau. L'expérience a été toute autre. Ajouté ici des mots comme défi, dépassement, résilience, honneur et partage.

Ceux qui connaissent l'athlète le savent depuis longtemps, le mot partage accompagne Yvan dans tous ses exploits. Partage comme dans «offrir de faire un tour de plus à ceux qui pourraient abandonner avant moi.»

C'est donc dans cet état d'esprit qu'Yvan L'heureux s'est tapé un aller-retour de 5 200 km au Tennessee pour prendre part à ce qu'il d'écrit comme la course la plus difficile de sa vie et l'une des plus folles au monde.

Malheureusement, le coureur a dû tirer sa révérence plus tôt que prévu, après avoir couru «seulement» (le mot vient de lui) 115 kilomètres en 17 heures. Victime d'un virus ou d'une intoxication alimentaire, il a dû se résoudre à poser un genou au sol.

«Les 12 premières heures, tout allait bien, j'étais confortable, pas de bobo. Puis, une douleur au dos est apparue à la 15e heure, c'était comme un point. À la 17e heure, j'ai fini accoté dans la clôture, incapable d'en faire plus.»

Vomissement, diarrhée, fièvre, le Louperivois était mal en point. Mais de croire qu'Yvan L'Heureux broierait du noir serait mal le connaitre. C'est plutôt la tête pleine d'idée qu'il est revenu à la maison.

RIVIÈRE-DU-LOUP

«C'est fou raide, c'est incroyable. J'ai été surpris, agréablement surpris par le côté théâtral qui entoure la course. Je veux amener ça à Rivière-du-Loup. Cette expérience va changer la façon de comment nous voulons organiser notre course.»

En effet, le mythique Lazarus Lake a autorisé à Rivière-du-Loup à tenir une course de sa franchise au mois de juillet prochain.

La course déterminera non pas qui est le coureur le plus rapide, mais celui qui est le plus endurant, celui qui se tiendra toujours debout alors que les tous autres auront abandonné. Toutes les heures, les 125 coureurs admis prendront le départ d’une boucle de 6,7 km, qu’ils devront faire et refaire, toujours à l’intérieur d’un délai de 60 minutes. Chaque heure, les coureurs qui ne se présentent pas à la ligne de départ seront disqualifiés.

Pas moins de 75 places sont ouvertes au grand public. Pour en savoir plus sur le Big Wolf’s Backyard à Rivière-du-Loup, visitez http://bigwolfsbackyard.com/fr/accueil/.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article