Publicité
4 juillet 2019 - 15:12

Un arrêt à Rivière-du-Loup pour La Traversée Jimmy Pelletier

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Après une journée de 190 km, l’ex-athlète paralympique Jimmy Pelletier et ses acolytes sont arrivés à Rivière-du-Loup pour y passer la nuit, le mercredi 3 juillet. Cet arrêt s’inscrivait dans La Traversée Jimmy Pelletier, un défi de taille lancé en mai à Vancouver afin d’amasser des dons au profit d’organismes communautaires. 

Le petit groupe de cyclistes avait peut-être une journée de 7 heures de vélo dans le corps, mais c’est avec le grand sourire qu’ils ont rejoint les membres de leur équipe au Camping du Quai sur la rue de l’Ancrage. Malgré une vitesse moyenne de 27 km/h, ils ne semblaient pas trop fatigués. 
«C’était une journée fantastique. La route 132, entre Lévis et Rivière-du-Loup, est superbe. Je lui donne une note de 9/10», lance l’athlète de 42 ans, souriant.  

Paraplégique depuis un accident automobile survenu en 1996, Jimmy Pelletier a fait partie de l’équipe canadienne de ski de fond en luge et de vélo à main, a participé aux Jeux paralympiques de Turin 2006 en ski de fond et il est devenu, l’an passé, le deuxième au monde à atteindre le sommet du Kilimandjaro en vélo à main.

«La Traversée, c’est un peu la réalisation d’un rêve et profiter de cette occasion pour amasser des sous pour le Patro Roc-Amadour et Adaptavie», explique-t-il. «L’aventure vise à amasser 500 000 $ pour venir en aide aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme ou un handicap physique ou intellectuel.»

Le défi est important, il n’y a pas de doutes. La Traversée, c’est 7 200 kilomètres à parcourir en 67 jours. Partie le 7 mai de Vancouver, l’équipe compte ainsi atteindre Halifax le 10 juillet. Elle est à moins d’une semaine du but ultime. 

«Ça va très bien. Ce que j’appréhendais le plus, c’était les Rocheuses. La température s’est gâtée après le lac Louise avec beaucoup de vent et de pluie, mais c’est vraiment la Saskatchewan qui a été la plus difficile. La route à perte de vue, le vent dans le visage constamment, la force mentale était importante», raconte-t-il. «Quand nous sommes finalement arrivés au Québec il y a quelques jours, c’était un grand soulagement.»

Il est toujours possible d’encourager Jimmy Pelletier et son équipe en achetant un ou des kilomètres au coût de 25 $ chacun sur le site de la Traversée. Plus de 70 % de l’objectif est atteint. «Mais on souhaite dépasser les 100 %. Plusieurs kilomètres sont encore disponibles!», lance l’athlète pour qui «tout est possible».

Lorsque Jimmy Pelletier roulera sur le kilomètre acheté pour un contributeur, ce dernier recevra une alerte pour l’avertir. Toutes les informations au : https://www.latraverseeducanada.com/faire-un-don/

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article