Publicité
9 septembre 2018 - 22:14 | Mis à jour : 10 septembre 2018 - 08:31

Le CMB de Trois-Pistoles remporte un 3e championnat

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

À l’image des séries de 2016, les joueurs du Construction Michaël Bérubé de Trois-Pistoles ont eu le dessus sur leurs adversaires des Braves Batitech du Témiscouata, dimanche soir, afin de mettre la main sur la Coupe Verret-Couture. Ils ne l’ont d’ailleurs pas volé, remportant ce match au compte de 10 à 4.

Les représentants des Basques ont ainsi profité d'une foule enthousiaste d'environ 500 personnes pour gagner les grands honneurs. C’est un 3e championnat consécutif pour le CMB, un exploit digne de mention et qui permet à ce groupe de joueurs d’écrire une assurément une page d’histoire dans l’histoire moderne de la ligue.  

«Au début de la saison, les gens nous demandaient comment on allait chercher la motivation, mais tous les championnats sont importants et différents. Cette année, on a connu plein de moments difficiles, on a fait face à l’adversité. C’est ce qui fait les bonnes équipes (…) Notre club se ressemblait, mais des joueurs ont pris plus de leadership, alors tout le crédit leur revient», a déclaré l’entraineur-chef, Éric Rousseau, quelques minutes après avoir fait mousser le champagne.

Afin de se donner une bonne chance d’en finir en cinq matchs, les Pistolois ont inscrit des points au tableau indicateur lors de chacune de leurs présences au marbre entre les manches 2 à 6. C’est d’ailleurs lors de cette dernière que les bâtons ont résonné, puisque 4 points ont été produits afin de clore la partie en beauté. Le Stade Paul-Émile-Dubé était alors à la fête. 

Notons que tous les joueurs de l’alignement partant ont frappé au moins un coup sûr pour Trois-Pistoles. Daniel Desjardins avec 3 points produits et Guillaume Bérubé avec 2 ont été les plus productifs. L’équipe locale a encore démontré son opportunisme lorsque les trois joueurs qui ont été atteints par un lancer ont touché le marbre.

Les Braves Batitech avaient pris l’avance en début de 3e manche lors de sa poussée de trois points sur deux coups sûrs, mais le CMB a repris les choses en main par la suite. Amené en relève à Jimmy Durette, le lanceur Dave Voyer a notamment été efficace, neutralisant l’attaque les frappeurs adverses. «On ne s’habitue pas [à gagner]. Chaque championnat est différent et c’est encore plus vrai cette fois avec la belle équipe de jeunes qui nous poussent à nous dépasser», a lancé l’artilleur, tout sourire, après le match. «Je pense déjà au 4e titre l’an prochain.» 

Dans les séries, plusieurs retiendront le 4e match de la finale, remporté 7 à 0 par Trois-Pistoles sur le terrain témiscouatain, comme un moment crucial pour Trois-Pistoles. Mais c’est aussi, et surtout, le 7e match contre La Pocatière en demi-finale qui aura marqué l’imaginaire des amateurs et des joueurs.

«C’est un des plus gros revirements de situation que j’ai vu dans ma vie au baseball, toutes ligues confondues. Ce qui est drôle, c’est que c’est Samuel D’Auteuil, avec son 2e coup sûr de la saison, qui nous a permis de rester en vie et d’être là aujourd’hui. Il n’a pas joué en finale, mais ça prouve bien qu’on a besoin de tout le monde pour gagner», a rappelé Éric Rousseau. 

ÉQUIPE «SOUDÉE»

Si le Construction Michaël Bérubé réussit, année après année, à défendre son titre, c’est entre autres puisqu'elle est une équipe particulièrement unie. Les joueurs ont tous souligné cet élément dans leur discours en fin de match. 

«On en a gagné plusieurs avec les années, mais celui-ci est spécial. On a un noyau qui est vraiment fort avec cette équipe (...) On est des amis, on se tient ensemble et c’est ça qui fait notre force», a soutenu le vétéran Daniel Desjardins, qui a confirmé prendre sa retraite. 

Rappelons que les formations de Trois-Pistoles et du Témiscouata ont respectivement terminé au 1er rang des divisions Est et Ouest avec des fiches de 16-6 et 13-8 en 22 parties. En séries, le Construction Michaël Bérubé a éliminé Matane en deux matchs et La Pocatière en 7 matchs.  

Plus de détails à venir…

 

Publicité

Commentez cet article