Publicité

11 septembre 2022 - 11:05

Pas de cours de natation à Dégelis cet automne 

Le Service des Loisirs de la ville de Dégelis est dans l’obligation d’annoncer qu’il n’offrira pas de session de natation cet automne. Un manque de personnel oblige les responsables à se concentrer sur une relance des formations des moniteurs et des sauveteurs. 

Cette pénurie est principalement due à deux facteurs : tout d’abord, la fermeture de la piscine de l’École secondaire pour des travaux de rénovation en 2021-2022 a forcé la mise sur pause des formations des moniteurs/sauveteurs. De plus, le manque d’intérêt des jeunes à se lancer dans l’aventure d’une carrière de moniteur ou de sauveteur en sécurité aquatique est également un facteur important de la pénurie.

Il est important de souligner que la Croix-Rouge canadienne a mis fin à toute sa programmation de cours de natation et de sauvetage au Canada afin de se concentrer davantage vers d’autres sphères de l’aide humanitaire. Cette période de pause nous permettra donc d’effectuer la transition entre le programme de la Croix-Rouge et celui de la Société de sauvetage.

L’automne 2022 sera consacré à la valorisation de la carrière de moniteur/sauveteur, au recrutement, ainsi qu’à la relance des formations pour offrir une session de natation au printemps 2023.

À ce propos, une rencontre d’information et d’évaluation du niveau de nage se déroulera à la piscine de l’École secondaire de Dégelis le samedi 24 septembre, 9 h. Cette rencontre vise les jeunes de 13 ans et plus ou les adultes du Témiscouata qui ont terminé leur parcours de natation ou, qui simplement, aiment nager et ont une facilité à le faire.

À la suite de cette rencontre, des formations de Médaille et Croix de bronze, ainsi que moniteur et sauveteur national seront offertes au cours de l’automne. Pour y participer, contactez le Service des loisirs de la ville de Dégelis.

Depuis plus de 20 ans, Dégelis est responsable de la formation des moniteurs et sauveteurs en piscine et en plage au Témiscouata et elle a formé ou requalifié, en collaboration avec Raymond Levasseur, des dizaines de jeunes annuellement.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article