Publicité

7 juin 2022 - 10:52 | Mis à jour : 14:54

Une première année dépassant largement les objectifs pour le Créneau d’excellence Acéricole

La première journée du Créneau Acéricole a eu lieu en format hybride le 3 juin dernier, à l’Hôtel Lévesque de Rivière-du-Loup. La première assemblée générale annuelle se déroulait en avant-midi alors qu’en après-midi, des projets auxquels le Créneau a participé et financé ont été présentés. Plus de 100 personnes ont assistés à la journée.

La directrice générale, Marie-Myriam Dumais Synnott, a présenté le bilan de cette première année. L’importance de cette organisation auprès des entreprises reliées à l’industrie acéricole québécoise demeure notable. Plus d’un million de dollars ont été injectés dans le secteur par le Créneau afin de réaliser un total de 24 projets avec l’implication et la contribution de 170 entreprises. 

«Le créneau d’excellence Acéricole devient un outil de développement pour l’ensemble de l’industrie. Nous sommes fiers de voir la grande collaboration des entreprises aux différents projets. Ils participent ainsi au développement et au perfectionnement de leur industrie», a indiqué Mme Dumais Synnott.

En 2020, le Québec produisait 73 % de la récolte mondiale de sirop d’érable. Les exportations canadiennes représentaient, pour la même période, 135 millions de livres de sirop d’érable, sur une production totale de 189,5 millions. Au Québec, les ventes à la ferme dépassent les 500 M$ annuellement. Le Créneau Acéricole regroupe présentement les régions de Chaudières-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, mais travaille avec l’ensemble des acteurs de la province. Fait à souligner, ensemble ses trois régions acéricoles récoltent 54 % de la production du Québec.

Avec ces 77 membres, l’organisation représentent l’ensemble de l’industrie. Les producteurs, les transformateurs, les équipementiers, les organismes de soutien au développement, les centres de recherches, ainsi que les centres de formations, présents à cette première ont été en mesure de reconnaître l’importance des réalisations après uniquement un an d’existence. 

«Le Créneau Acéricole devient et sera une référence en termes de développement du secteur acéricole au Québec. C’est impressionnant de voir la mobilisation que cette organisation a suscité», a conclu Guy Voyer, président du créneau d’excellence Acéricole.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article