Publicité

7 juin 2022 - 09:54 | Mis à jour : 10:05

«Les grandes claques» couronné au Gala Québec Cinéma 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le plus récent film de la réalisatrice louperivoise Annie St-Pierre a été honoré lors du 24e Gala Québec Cinéma qui s’est tenu en soirée le 5 juin. «Les grandes claques» a ajouté une nouvelle récompense à son impressionnant palmarès en remportant le prix Iris du meilleur court métrage de fiction. 

L’œuvre d’Annie St-Pierre a devancé les films Fanmi, de Sandrine Brodeur-Desrosiers et Carmine Pierre-Dufour, In the Jam Jar, de Colin Nixon, Joutel, d’Alexa-Jeanne Dubé et Ousmane, de Jorge Camarotti.  

La réalisatrice, qui a grandi à Rivière-du-Loup après être née à St-Pascal, a puisé dans ses souvenirs des Noëls de son enfance pour créer ce court-métrage qui parle avant tout d’empathie et d’humanité. Elle a notamment compté sur l’excellence du directeur artistique Éric Barbeau.  

Depuis sa première mondiale en janvier 2021 au festival Sundance, le court métrage a récolté de nombreuses récompenses à l’international, dont une prestigieuse nomination parmi la liste courte (l'équivalent de la demi-finale) de la sélection des Oscars. 

«Les grandes claques» s’est promené un peu partout dans le monde, en Grèce, en Turquie, en Espagne, en Italie, au Japon, en Chine et en Australie, notamment. Le court métrage a été sélectionné dans plus de 70 festivals au cours de l’année 2021. 



 

Publicité


Publicité

Commentez cet article