Publicité

19 janvier 2022 - 06:56 | Mis à jour : 08:47

Microcrédit KRTB : Gaétan Ouellet succède à Mario Nadeau

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

L’ex-maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet, s’est trouvé une nouvelle occupation. Il devient le nouveau directeur général de l’organisme Microcrédit KRTB en remplacement de Mario Nadeau qui prend la route de la retraite.

Cynthia Émond, présidente de l’organisme, a annoncé ce changement. M. Ouellet est en poste depuis le 10 janvier dernier. «Il cumule de nombreuses années d’expérience au niveau du développement économique. Gestionnaire dans le Mouvement Desjardins ainsi qu’à la SADC de Témiscouata, il compte également de nombreuses implications dans les organismes autant à un niveau local que régional», a-t-on indiqué. 

Quant à M. Nadeau, il prend une retraite bien méritée après 10 ans passées à ce poste. Notons qu’il a également été membre fondateur au sein du conseil d’administration au début des années 2000. «Son engagement à faire la promotion de l’entreprenariat, son écoute auprès des promoteurs et son implication sur l’ensemble du territoire du KRTB, sont des éléments importants à souligner de sa contribution envers l’organisme et le milieu», a souligné le conseil d’administration.

ÇA VA BIEN 

Microcrédit KRTB a pour mission d’accompagner les promoteurs autant dans les besoins d’aide technique que financière et ce, sur l’ensemble du territoire du KRTB.

«Ça va bien, on a de l’argent à prêter et de l’argent pour les opérations. Microcrédit KRTB a deux conseillers en poste à Rivière-du-Loup et La Pocatière en plus de Gaétan Ouellet à Témiscouata-sur-le-Lac», a mentionné Mario Nadeau qui prend sa retraite à l’âge de 67 ans. Il sera tout de même présent dans les prochaines semaines pour assurer la transition.

Comme l’a précisé M. Nadeau, Microcrédit KRTB est un organisme de plus en plus apprécié sur le territoire. L’ex-directeur général a souligné que l’organisme dispose actuellement de liquidités s’élevant à 180 000 $ pour accorder des prêts à des entrepreneurs. «La moyenne des prêts se situe à environ 7 000 $, certains dossiers sont devenus aujourd’hui de belles entreprises», a-t-il souligné.

Le gouvernement du Québec paie pour 90 % des frais d’opération de Microcrédit KRTB. Il permet également un accès à des fonds d’investissement par l’entremise du réseau des organismes de microcrédit. De plus le Mouvement Desjardins a renouvelé une entente de partenariat pour une somme de 80 000 $ sur trois ans pour soutenir des projets. «Desjardins c’est un partenaire important, il donne aussi à l’organisme une bonne réputation», a lancé l’ex-directeur général. D’autres organismes du milieu collaborent aussi au succès de Microcrédit KRTB.

Publicité


Publicité

Commentez cet article