Publicité

20 novembre 2021 - 06:53

Centre d’action bénévole des Seigneuries

Urgent besoin de bénévoles et de préposé(e)s à domicile 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

Le Centre d’action bénévole des Seigneuries a besoin de renfort. Alors que les demandes d’aide affluent, que l’isolement est un fléau exacerbé par la pandémie et que les besoins sociaux et communautaires sont nombreux et à plusieurs niveaux, l’organisme doit recruter de nouveaux bénévoles et préposé(e)s à domicile le plus tôt possible. 

Fort d’une équipe de bureau renouvelée, le CAB a maintenant besoin d’aide afin de mener à bien ses projets d’avenir et surtout continuer à prendre soin de sa clientèle. C’est pourquoi il lance un véritable appel à tous, à quelques semaines du temps des Fêtes et alors qu’on remarque une chute importante du nombre de bénévoles et de préposé(e)s rémunéré(e)s disponibles depuis le printemps 2020.  

Le CAB des Seigneuries dispense de nombreux services aux personnes âgées, malades, handicapées, seules ou aux familles en difficulté. Sans les intervenants de première ligne, dont le rôle est essentiel, rien n’est possible.

«Avec l’équipe, on s’occupe de la ruche, mais on a besoin d’abeilles pour nous aider dans les champs», image Justin Labrie, directeur général par intérim. «Ce sont souvent des gens de cœur, passionnés, et leur contribution à l’offre directe de certains services est primordiale.»

AIDE À LA VIE DOMESTIQUE

Au niveau du Service d’aide à la vie domestique, qui vise le soutien aux personnes désirant demeurer dans leur milieu de vie le plus longtemps possible, le CAB des Seigneuries compte présentement sur 40 préposé(e)s salarié(e)s, un nombre insuffisant pour répondre à la forte demande. En 2018, l’organisme misait sur 62 préposés et il était alors tout de même en mode recrutement.

Ce manque de ressources se fait sentir sur le terrain de façon concrète. Non seulement certaines demandes ne peuvent pas être répondues actuellement, on regrette que 45 404 heures de services aient été réalisées en 2020-2021, contre 53 954 l’année précédente, une baisse de 8 550 heures. 

«Nous avons présentement une liste d’attente de plus de 100 personnes, et les demandes entrent à profusion. En ce moment, on s’adapte, on priorise, mais c’est certain que des préposé(e)s, on en accueillerait beaucoup plus, il n’y a pas de limite», souligne Marie-Ève Fortin, nouvelle directrice des opérations au CAB des Seigneuries. 

Le rôle d’un ou une préposé(e) à domicile est d’épauler la clientèle dans des tâches du quotidien comme l’entretien ménager et l’alimentation (préparation de repas, achats des vivres, etc.). Cette personne, salariée, offre aussi une présence importante dans le quotidien de la personne aidée. Aucune formation particulière n’est d’ailleurs exigée, les soins de santé ne faisant pas partie des services prodigués.

Horaire de jour en semaine, temps plein et temps partiel, régime d’assurance collective, congés personnels, les conditions de travail des préposés sont avantageuses. «C’est un travail qui offre une belle qualité de vie et beaucoup de reconnaissance. Souvent, des liens d’amitié se créent et se développent», complète Mme Fortin. 

BÉNÉVOLAT 

Si les préposé(e)s sont des personnes recherchées par le CAB, c’est aussi le cas de ceux et celles qui donnent du temps bénévolement. La pandémie a créé un contexte d’insécurité qui a incité plusieurs personnes à ne pas poursuivre leur implication auprès de différents organismes. À l’hiver 2020, une équipe de 130 bénévoles participait à l’offre de services du centre d’action bénévole. Aujourd’hui, celle-ci compte 90 personnes, un nombre malheureusement trop faible. 

«Nous avons perdu plus du tiers de nos bénévoles. Cette situation a créé un débalancement qu’il faut corriger […] Nos bénévoles comptent sur des formations pratiques, sont accompagnés à plusieurs niveaux et sont même jumelés à des bénévoles d’expérience. Ils ne sont jamais laissés à eux-mêmes», exprime Jean-François Grondin, récemment nommé directeur du secteur bénévolat, soulignant que l’organisme est très flexible et s’ajuste aux disponibilités de chacun. «Tout le monde sera accueilli à bras ouvert», dit-il lui aussi. 

Concrètement, les demandes pour les services de la popote roulante (livraison de repas chauds à domicile), les visites d’amitié (visite de courtoisie afin d’offrir une écoute attentive et créer un lien d’amitié), l’accompagnement transport (accompagner une personne à un rendez-vous médical, par exemple) ou encore la production de rapports d’impôts sont en augmentation dans de nombreuses municipalités du territoire. L’accompagnement transport est principalement demandé dans les secteurs de St-Épiphane, St-Hubert, St-Modeste et Notre-Dame-du-Portage, précise-t-on. 

PRINCIPALES MOTIVATIONS 

Alors que l’isolement n’a jamais été si grand, s’impliquer à travers les services du CAB des Seigneuries est une belle opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, tout en contribuant à leur bien-être. C’est aussi une façon de déployer des valeurs de solidarité, de compassion, de bienveillance et d’aide au prochain. 

«Les bénévoles et les préposé(e)s sont formidables. Ils s’impliquent pour se garder actifs, bouger et avoir un impact dans la vie des gens qui en ont besoin. Ils se sentent utiles et c’est très valorisant», note Justin Labrie, soulignant que l’implication offre une chance de retrouver les relations interpersonnelles à un moment où elles sont particulièrement importantes. 

Ainsi, après plusieurs mois difficiles, il est temps de «repartir la machine», de reprendre l’habitude de se mobiliser pour les causes communautaires et sociales et de donner au suivant.

Pour démontrer votre intérêt à devenir bénévole ou préposé(e) à domicile, communiquez au 418-867-3130 ou visitez le site web actionbenevolebsl.org/seigneuries. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Depuis quelques années je suis proche-aidante auprès de mon mari et nous avons eu recours aux bons services du centre d'entraide, tout comme actuellement à Lévis. Ces services sont essentiels et tellement appréciés, qu'ils nous permettent de tenir bon et de partager un peu de temps avec famille et amis, d'exercer des loisirs nécessaires à notre équilibre physique et mental. Je vous invite à lire l'article ci-bas et si le coeur vous en dit, à offrir aux ressources locales vos services, que ce soit rémunéré ou bénévole, le tout en respect de vos disponibilités. Une demi-journée par semaine peut faire toute la différence pour ces organismes et en gang, ces petites demi-journées créeront des semaines bien remplies. Alors, si dans votre vie vous sentez que vous avez envie de vous sentir utile, c'est une façon toute simple d'y parvenir et d'échanger du bonheur.

    Ross Lynn - 2021-11-21 14:46
  • J`imagine que le problême vient du fait que les nons-injectés sont mis de côtés. Plaignez-vous à qui de droit. C`est quand même beaucoup de personnes. Oui oui des personnes.

    Cécyle Nadeau - 2021-11-21 01:32