Publicité

2 novembre 2021 - 06:00

Un dernier tour de piste pour Guylaine Sirois

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

À quelques jours de l’élection du 7 novembre prochain au cours de laquelle un nouveau préfet sera élu à la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois a dressé un bilan des réalisations qui ont marqué ses huit années passées à la préfecture. Mme Sirois a présidé sa dernière séance du Conseil des maires le 12 octobre dernier.

«Je suis très fière de nos réalisations, de nos projets en cours et du soutien apporté aux Témiscouatains. Nous avons vécu deux mandats riches en défis, jalonnés par l’austérité budgétaire au début de 2014 et par la pandémie actuelle. À travers ces deux événements marquants, nous avons su maintenir le cap et je tiens à souligner l’entraide qui s’est déployée dans notre région», a mentionné Mme Sirois.

Elle a noté quelques développements significatifs mis en œuvre depuis 2013. Parmi les plus importants, on retrouve l’avancement des travaux de l’autoroute Claude-Béchard, la construction de trois parcs éoliens qui génèrent des retombées de plus d’un million de dollars par année, le Congrès mondial acadien de 2014, la campagne nationale de promotion touristique, des investissements majeurs dans plusieurs entreprises, plus d’un million de dollars obtenus dans le programme FARR pour divers projets, le Centre d’études collégiales du Témiscouata, la création du Service de développement de la MRC, la mise en place d’un fonds local de solidarité, le renouvellement du plan de développement de la zone agricole et l’embauche d’une agente de développement agroalimentaire, le lancement d’une démarche en attractivité et en immigration, la réfection de la section sud du Petit-Témis, le financement des RSG pour combler le manque de places en garderie, des bornes de recharge pour les véhicules et les vélos électriques et l’inventaire du patrimoine bâti.

Avec l’aide du gouvernement, la MRC de Témiscouata a mis en place des fonds de près de 4 000 000 $ pour soutenir des initiatives sociales et économiques sur son territoire.

«Fière de notre bilan depuis 2013, j’ai l’impression d’avoir accompli de belles choses avec la complicité des élus que j’ai eu la chance de côtoyer ainsi que les divers partenaires. Je tiens à remercier la population témiscouataine pour la confiance qu’elle m’a accordée en 2013 et en 2017, me donnant la chance d’être la première femme préfet de notre MRC», a souligné Mme Sirois.

«J’estime que c’est un privilège d’avoir pu représenter la population du Témiscouata pendant toutes ces années et, après vingt-et-un an de vie politique active, dont treize comme conseillère politique dans divers cabinets, je me retire avec le sentiment du devoir accompli. Il y a encore beaucoup de beaux projets sur la table à dessin et c’est très prometteur pour le Témiscouata de demain», a-t-elle conclu.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Un bilan qui découle des années précédent sea 2 mandats. Comme la route 185 , première rencontre en 2003 qui amena lwa rravaux de ndl dégelis et cabano st-louis du ha ha et section de la plaine st-antonin . Pour l'éolien temiscouata 1 et 2 était bien attachés et celui nicolas rioux négocié. Finalement pour le congrès Acadien le tout était pratiquement prêt restait a le célébrer.
    Donc ça aide pour un bon début mais il faut reconnaître les efforts placer pour le cellulaire internet et les argents pour le dévollepement communautaire et économique. Félicitations madame Sirois .

    Marin Lebel - 2021-11-04 06:19