Publicité

13 mai 2021 - 13:30

Mai, le mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques

Mai est le mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques (SP). En plus d’être l’occasion idéale pour sensibiliser le public à cette maladie neurologique, il marque aussi la Marche SP, qui aura lieu le 30 mai. Toujours dans le but de sensibiliser la population, le logo de la Société canadienne de la sclérose en plaques sera affiché sur certains panneaux d’affichage numérique dans diverses MRC du Bas-Saint-Laurent.

De plus, le 30 mai prochain, plusieurs édifices et monuments du Québec, comme la tour du Stade olympique de Montréal, seront illuminés pour sensibiliser la population à la sclérose en plaques. De la Côte-Nord aux Laurentides, du Lac-Saint-Jean au Grand Montréal en passant par Québec jusqu’au Bas-Saint-Laurent, le rouge ornera les paysages urbains et ruraux pour faire connaitre la cause des personnes touchées par la SP.

Dans la région, l’hôtel de ville et le parc du Campus-et-de-la-Cité à Rivière-du-Loup ainsi que le Complexe culturel, le CLSC et l’hôtel de ville de Matane porteront les couleurs de la Société canadienne de la SP. Cette illumination sera le point culminant d’une journée de sensibilisation qui aura débuté avec la Marche SP, un évènement de collecte de fonds essentiel qui permet de maintenir les services à la collectivité et les activités de recherche.

Depuis plus de 12 ans maintenant, la section Bas-Saint-Laurent de la Société de la sclérose en plaques organise la Marche SP dans la région. Bien que cet évènement se déroule habituellement au Parc Beauséjour de Rimouski, cette année en raison de la pandémie, l’organisation invite la population à y participer de façon différente. Ayant comme objectif régional d’amasser 20 500 $, les citoyens sont invités à marcher dans leur quartier, autour de leur pâté de maisons ou sur leur tapis roulant. Pour obtenir plus d’information ou pour vous inscrire : marchesp.ca.

Le Canada affiche l’un des plus hauts taux de sclérose en plaques du monde. Cette maladie chronique souvent invalidante cible le système nerveux central, qui comprend le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. Elle est l’une des maladies neurologiques les plus répandues parmi les jeunes adultes du Canada. Elle se manifeste généralement chez des personnes âgées de 20 à 49 ans, qui en subiront les effets imprévisibles toute leur vie.

Publicité


Publicité

Commentez cet article