Publicité

3 mars 2021 - 13:47

Solidarité rurale Kamouraska : mobilisation citoyenne en temps de pandémie

Le jeudi 18 février dernier a eu lieu la première rencontre Solidarité rurale du Kamouraska de l’année 2021, en mode virtuel. Plus de 30 participants ont répondu à l’appel pour échanger sur le bénévolat et la mobilisation citoyenne en temps de pandémie, en compagnie des deux conférencières invitées, Anaïs Giroux-Bertrand, agente régionale d'accompagnement des communautés de l’Alliance pour la solidarité Bas-Saint-Laurent, et Pascale Ouellet, directrice générale du Centre d’action bénévole Cormoran du Kamouraska.

Au Kamouraska, l’implication bénévole est particulièrement ancrée dans le mode de vie de la population. Pour maintenir et développer cet engagement citoyen qui profite à l’ensemble de la communauté, Mme Ouellet rappelle l’importance de l’accueil, de l’intégration, de la formation et de la reconnaissance. Plus les bénévoles sont outillés, plus les rôles de chacun sont clarifiés, plus les ressources seront engagées et mobilisées.

Pour sa part, Mme Giroux-Bertrand aborde la mobilisation citoyenne comme un moteur du dynamisme local. Les niveaux et les formes d'implication sont multiples et varient selon les thèmes, les enjeux, les personnes impliquées et l’environnement. L’implication ponctuelle est de plus en plus appréciée par la relève. 

Évidemment, la situation sanitaire actuelle entraîne son lot de défis, notamment pour les groupes communautaires et citoyens dont l'essence même est le contact humain, la rencontre entre différentes personnes aux intérêts communs. Dans ce contexte particulier, le recours aux technologies est un incontournable pour entretenir le dynamisme bénévole. Il peut toutefois devenir un frein pour les personnes peu habituées à Zoom et Teams, ou celles qui ne disposent pas d’ordinateurs, de tablettes ou encore d’un bon accès à Internet. 

Pour contourner ces obstacles, plusieurs pistes de solutions ont été nommées lors de la période d’échanges à l’issue de la rencontre, comme le prêt d’équipements informatiques ou l’accompagnement technique pour apprendre à les utiliser et à se familiariser avec les plateformes de visioconférence. L’accès au réseau Internet sur tout le territoire demeure quant à lui un enjeu majeur. 

L'importance de faciliter les rencontres et de les rendre accessibles aux bons moments pour les personnes impliquées, dans une atmosphère conviviale, a également été évoquée.  

Céline Langlais, conseillère municipale à la Ville de Saint-Pascal et participante à la rencontre, a tenu à souligner : «Pandémie ou pas, les clés pour s’assurer une relève résident, entre autres, dans l’ouverture aux autres, l’adaptation aux nouvelles façons de faire, la reconnaissance et la créativité dans les modèles d’implication». 

«Le taux élevé de participation à cette rencontre virtuelle est une belle surprise ! Cela témoigne que l’implication bénévole et l’engagement citoyen sont des sujets qui touchent particulièrement les Kamouraskois et Kamouraskoises. Ensemble, nous avons fait ressortir des idées concrètes et faciles à mettre en œuvre pour poursuivre la mobilisation dans le contexte actuel», affirme Mélanie Dumont, directrice générale de la Corporation de développement communautaire (CDC) du Kamouraska.

Rappelons que les rencontres de Solidarité rurale du Kamouraska ont lieu depuis 30 ans pour permettre d’échanger sur différents enjeux du territoire. Elles sont présentement co-organisées par la SADC du Kamouraska, la CDC du Kamouraska et la MRC de Kamouraska. 

Pour plus d’informations et pour participer à la prochaine rencontre, les citoyens et organismes du Kamouraska sont invités à contacter Marijo Couturier-Dubé, conseillère en développement rural à la MRC de Kamouraska : 418 492-1660, poste 236 ou au [email protected]
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article