Publicité

27 septembre 2020 - 15:04

4 800 portions de plats préparés distribuées aux familles du Kamouraska

La campagne de sociofinancement «Le Kamouraska se serre les coudes !», encouragée par Desjardins en collaboration avec La Ruche Bas-Saint-Laurent et menée par Promotion Kamouraska et Moisson Kamouraska, a rencontré un vif succès. En 20 jours au mois de juin, quelques 110 contributeurs se sont mobilisés pour soutenir le projet, en réunissant la somme de 29 170 $, soit bien plus que l’objectif de 25 000 $. 

Parmi les contributeurs figurent des citoyens, des municipalités, des entreprises ou encore des organismes de la région, dont certains se sont montrés particulièrement généreux, comme le Club Lions de La Pocatière (5 000 $), le Centre d’aubaines La Pocatière (5 000 $) et la SADC du Kamouraska (3 000 $). 

«En tant qu’OBNL qui œuvre pour soutenir financièrement les plus démunis, nous sommes particulièrement touchés par la cause défendue par cette campagne. Il est naturel de nous associer à cette démarche pour aider les membres de notre communauté qui en ont besoin», explique Evelyne Courtemanche du Club Lions de La Pocatière. 
    
Grâce au programme Du cœur à l’achat, Desjardins a été en mesure d’ajouter un montant de 25 000 $ à la campagne de sociofinancement.

«Desjardins est heureux de constater l’effet de levier qu’a procuré la campagne auprès des commerces locaux, et les retombées pour toute la collectivité. Notre participation représente un soutien pour les organismes qui rendent des services indispensables en cette période de pandémie.», a déclaré Julie Naud, directrice générale de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière. 

«Les caisses Desjardins du Kamouraska tiennent à remercier tous ceux et celles qui ont appuyé la campagne en se procurant une carte-cadeau ou en faisant un don. Par ailleurs, nous tenons à saluer le travail de Promotion Kamouraska qui a su orchestrer cette campagne de main de maître, avec le soutien de La Ruche Bas-Saint-Laurent», a poursuivi Christiane Castonguay, directrice générale de la Caisse Desjardins du Centre-Est-du-Kamouraska.

En tout, cette campagne a donc permis de collecter la somme de 54 170 $. 

De plus, deux autres organismes locaux se sont associés au projet en prenant en charge une partie des frais. Ces partenaires financiers sont l’Alliance pour la solidarité et l'inclusion sociale au Bas-Saint-Laurent et COSMOSS Kamouraska, qui ont respectivement contribué à hauteur de 7 500 $ et 1 500 $.   

La somme collectée a permis de commander 4 800 portions de plats préparés aux six restaurateurs participants. Chacun d’entre eux a concocté 400 portions par semaine durant 2 semaines, qui ont ensuite été distribuées par Moisson Kamouraska aux familles dans le besoin. La distribution s’est échelonnée sur 12 semaines, de mi-juin à mi-septembre (incluant 2 semaines de pause). 1 200 familles ont pu bénéficier de ces plats concoctés par des chefs locaux.

SOUTIEN À L'ACHAT LOCAL

Sur chaque portion d’une valeur de 10 $, 8 $ ont été reversés aux restaurateurs. La campagne a ainsi permis de générer 38 400 $ de chiffre d’affaires aux six restaurateurs, soit 6 400 $ chacun. 

De plus, chaque contributeur ayant donné plus de 80 $ avait l’opportunité d’acheter, selon le montant de son don, un ou plusieurs certificats cadeaux valables chez le.s restaurateur.s de son choix. En tout, la campagne a suscité la vente de 51 certificats cadeaux, pour un total de 2 740 $. 

L’organisme Moisson Kamouraska a quant à lui récupéré 2 $ par portion, soit 9 600 $ en tout.  

Pour rappel, l’objectif de cette campagne était de créer une véritable vague d’entraide afin de soutenir Moisson Kamouraska et six restaurateurs du Kamouraska, qui subissent tous directement les conséquences de la pandémie de la COVID-19. Objectif pleinement atteint ! 

«Je suis heureuse de constater que la communauté du Kamouraska s’est largement mobilisée au profit de familles dans le besoin. Ce bel élan de solidarité a permis à notre clientèle de bénéficier, pendant 12 semaines, de plats préparés de grande qualité, à partir d’aliments frais et locaux. C’est un vrai réconfort pour eux qui se trouvent en situation de précarité alimentaire, encore plus dans le contexte difficile actuel. Ils ont ainsi pu déguster la cuisine de nos restaurateurs locaux, ce qu’ils n’auraient jamais pu se permettre autrement» se félicite Mireille Lizotte, directrice de Moisson Kamouraska.

Pour rappel, les six restaurateurs de la région qui ont participé au projet sont Café Azimut, Le Buro et Broggi Traiteur à La Pocatière, le resto-pub Le Saint-Pascal à Saint-Pascal, L’Auberge Comme au premier jour à Saint-Pacôme et l’Auberge Cap Martin à Sainte-Anne-de-la-Pocatière. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article