Publicité

14 septembre 2020 - 11:04

Une invitation à donner des surplus de son jardin ou de ses arbres fruitiers

Les partenaires de la Table intersectorielle en saines habitudes de vie (TIR-SHV) COSMOSS Bas-Saint-Laurent invitent les personnes qui le peuvent à partager une partie de leur récolte estivale avec leur communauté.  Alors que les rendements des jardins ou des arbres fruitiers peuvent amener des surplus pour des citoyens, l’occasion est belle de les partager avec la communauté en allant faire un don à l’organisme d’aide alimentaire près de chez soi.

Cette invitation est faite dans un contexte où la crise sanitaire a contribué à augmenter l’insécurité alimentaire de familles. Une campagne de sensibilisation est ainsi menée depuis le début de l’été sur les réseaux sociaux, dans les radios et journaux de la région. Par ailleurs, cet appel à l’entraide pourra contribuer selon les partenaires de la TIR-SHV à éviter le gaspillage de denrées, comme des pommes ou des prunes qu’on peut trouver en abondance en septembre.

Pour faire le don d’un surplus de fruits ou légumes, qu’il s’agisse d’une grande ou d’une petite quantité, il est important d’appeler l’organisme d’aide alimentaire avant de s’y rendre, les équipes en place n’étant pas toujours disponibles directement au comptoir d’accueil.

Pour les secteurs de Kamouraska - Rivière-du-Loup – Témiscouata - Les Basques, il s’agit de : Moisson Kamouraska, La Pocatière, 418 371-1818; Carrefour d'Initiatives Populaires, Rivière-du-Loup, 418 867-5735 # 218; Cuisine collective de Trois-Pistoles «Croc-Ensemble», 418-851-6049; Cuisines collectives de Cabano, 418 854-9316; Cuisines collectives du Haut-Pays, Lac-des-Aigles, 418 779-2731; La Petite bouffe des frontières, Pohénégamook, 418 893-2626.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:

Les pseudonymes ne sont pas acceptés





Nétiquette

infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes, signés sous un pseudonyme et sans une adresse de courriel valide, ne seront pas publiés. Les commentaires négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique, l’utilisation d’émoticônes - d’émojis et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.