Publicité

13 août 2020 - 06:53

Visites soutenues au Manoir seigneurial Fraser

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, la saison touristique au Manoir seigneurial Fraser de Rivière-du-Loup était imprévisible. «Le mois de juillet fut surprenant, au-delà de mes attentes», a mentionné la directrice, Marie-Soleil Jean.

En tout, 914 personnes ont participé aux activités, un achalandage très intéressant si on le compare au mois de juillet 2019 avec 1051 visiteurs. De plus, l’offre est réduite cet été puisque les visites de groupes et celles des camps de jour ont été annulées. 

Le Manoir seigneurial Fraser a ouvert ses portes au public le 21 juin dernier. Mme Jean a précisé que les débuts furent pénibles laissant présager une saison plus que difficile. Heureusement, la vague de touristes a déferlé également sur le site patrimonial. «Les visites du Manoir ont très bien été, plus de 30 personnes par jour en moyenne», a souligné la directrice. Elle a constaté que les touristes ne recherchaient pas uniquement les grands espaces en plein air cet été à la suite des mesures de confinement imposées par la santé publique en lien avec la COVID-19.

UN EFFORT SUPPLÉMENTAIRE

Cet achalandage en temps de pandémie a même demandé un effort supplémentaire à l’équipe d’animation composée de deux personnes cet été en appui à la directrice. «Ce fut un choix d’y aller seulement avec deux guides, nous voulions agir avec prudence», a expliqué Marie-Soleil Jean.

Lors des années antérieures, la corporation retenait les services de 3 à 4 guides. «Mais cette année, le recrutement a été plus difficile, je ne suis pas certaine que nous aurions pu en avoir autant», a souligné Mme Jean. Puisque la rentrée scolaire approche à grands pas, la directrice devra d’ailleurs se passer de ses deux guides réguliers prochainement.

«D’autres jeunes sont en mesure de nous dépanner, je vais avoir de l’aide pour le dernier droit de la saison, soit jusqu’au 15 septembre», a-t-elle ajouté.

Marie-Soleil Jean espère que le mois d’aout sera aussi bon que juillet, comme c’est le cas habituellement à chaque année. «J’ai hâte de voir, en fin de saison nous avons plusieurs visiteurs internationaux qui ne viendront pas en 2020», a-t-elle expliqué.

Au fil des ans, la clientèle s’est rajeunie au même rythme que les activités. Auparavant, elle était presque exclusivement composée d’adultes de 40 ans et plus. Avec une offre d’activités variées, on attire de plus en plus de familles, un visiteur sur quatre appartient maintenant au groupe familial.

«On a dépoussiéré l’image du musée, c’est devenu une visite d’une manière plus légère. On va chercher des gens qui ne fréquentaient pas des lieux patrimoniaux», a noté la directrice. 

NOUVELLES FAÇONS DE FAIRE

La COVID-19 a également demandé de changer certaines façons de faire. Cette année, on guidait une cellule familiale à la fois. Les visites du Vieux-Rivière-du-Loup ont connu une baisse de popularité cet été, même s’il s’agissait d’une activité extérieure. On doit préciser que les visiteurs pouvaient découvrir ces lieux imprégnés d’histoire sans la présence d’un guide.

Le parcours fantôme du Manoir seigneurial Fraser était de retour cet été dans les rues du Vieux Rivière-du-Loup, cette fois-ci à l’aide du virtuel.

Cette activité permet également la découverte du quartier patrimonial de manière originale. «La réponse fut très bonne. L’activité avait lieu deux soirs par semaine, soit 12 groupes pour près de 50 participants par soir», a précisé la directrice. Cette activité aura lieu encore les mercredis et jeudis du mois d’aout. Les tarifs sont de 7 $ par adulte et 10 $ pour les familles. L’inscription est obligatoire au [email protected]

De plus pour une cinquième année consécutive, le regroupement d’artistes Voir à l’Est – art contemporain participe à l’animation culturelle du Manoir seigneurial Fraser et occupe jusqu’au 15 septembre ce lieu patrimonial par la présentation d’une exposition de trois artistes sous le thème «Habiter l’espace».

Le Manoir Fraser est une résidence seigneuriale, construite en 1830, où les seigneurs Fraser y ont vécu au cours du 19e siècle.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article