Publicité

23 mai 2020 - 15:16

Bernard Généreux discute de solutions pour l’aide aux entreprises 

Bernard Généreux, député de Montmagny-L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, a tenu cette semaine deux rencontres virtuelles  en collaboration avec des représentants de la SADC du Kamouraska et de la MRC de Rivière-du-Loup, du CAE de Montmagny-L’Islet, et de l’Agence de Développement économique Canada, incluant les intervenants du milieu d’affaires de la région, afin de discuter des modifications apportées au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), ainsi que de la mise en œuvre du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR).

«Alors que le Québec procède en toute prudence à un déconfinement graduel cet été, je continue à me rendre disponible pour accompagner les entrepreneurs de notre région dans leurs démarches, afin qu’ils soient bien positionnés pour passer à travers la crise et profiter de la relance lorsqu’elle aura lieu. Nos initiatives concertées ont été bien appréciées, et nous avons pu constater lors de nos rencontres virtuelles qu’il existe une excellente synergie entre les différents acteurs économiques régionaux voulant unir leurs forces pour assurer la viabilité et le succès de nos entreprises», a déclaré le député Bernard Généreux.

À la suite de semaines de représentations effectuées par le député Bernard Généreux et le caucus conservateur, le gouvernement Trudeau a enfin élargi les critères du CUEC afin de rendre admissibles aux prêts d’urgence les entreprises qui n’avaient pas la masse salariale de  20 000 $ telle qu’elle était définie, soit parce que les propriétaires- opérateurs se payaient en dividendes, ou parce qu’ils avaient recours à des employés à contrat, comme il est fréquemment le cas à travers la circonscription.

Pour les entreprises qui demeurent inadmissibles au CUEC, celles ayant plus de 250 000 $ de chiffre d’affaires sont invitées à prendre contact avec l’Agence de Développement Économique Canada, alors que les autres PMEs peuvent se tourner vers les SADC/CAE régionales pour accéder à des prêts d’urgence dans le cadre du nouveau Fonds d’aide et de relance régionale.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article