Publicité

14 avril 2020 - 11:48

«Soyons bienveillants envers nos enfants»

Les élus municipaux, en collaboration avec les députés provinciaux et fédéraux du Bas-Saint-Laurent, ont lancé, le 11 avril, une campagne de sensibilisation dans le contexte de l’isolement vécu chez les familles. Appelée «Soyons bienveillants envers nos enfants», elle invite les citoyens à jouer un rôle de sentinelle bienveillante à l’égard des jeunes et des parents de leur entourage. 

Les élus ont en effet convenu d’unir leurs forces avec les partenaires de la Démarche COSMOSS dans un contexte où la crise actuelle accroît le stress parental à un niveau important.  Déployée sur les réseaux sociaux et dans les radios de la région, la campagne nous invite à prendre des nouvelles des parents et des jeunes qui nous entourent, de près ou de loin, et à poser des gestes de soutien adaptés au contexte de confinement. 

Les citoyens sont invités à s’inspirer des exemples d’actions suivantes :

  1. Prendre des nouvelles des parents et des enfants pour vérifier comment ils vont, que nous soyons grands-parents, oncles, tantes, amis ou voisins.
  2. S’il y a lieu, référer les parents ou les jeunes vers des services gratuits d’aide psychologique disponibles 7 jours sur 7 :
  • Info-Social 811, option 2
  • Tel-jeunes : service d’écoute et de clavardage pour les jeunes (1 800 263-2266)
  • La LigneParents (service d’intervention accessible jour et nuit et offert à tous les parents d’enfants âgés de 0 à 20 ans: 1 800 361-5085) 

     3. Enfin, si vous croyez qu’un enfant est victime de maltraitance ou de négligence, contactez           la Direction de la protection de la jeunesse au 1 800 463-9009.

«Notre souhait est de recréer le filet de protection que représentent les écoles et les services de garde. C’est une responsabilité collective et partagée de prendre des nouvelles de nos enfants et d’en prendre soin, même en situation de confinement. Nous voulons agir en prévention dans les communautés du Bas-Saint-Laurent», précise le président de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé.  

«Dans la situation actuelle de pandémie, les partenaires COSMOSS continuent de porter ensemble leurs préoccupations pour le bien-être des enfants et des jeunes. Dans une situation comme celle que nous vivons, la notion de communauté prend tout son sens. Oui, le retour à l’école va être une étape importante, mais c’est maintenant qu’il faut s’assurer que les enfants et leurs parents vont bien», ajoute le président de COSMOSS Bas-Saint-Laurent, le sénateur Éric Forest. 

Cette solidarité sociale est déployée dans un contexte où la DPJ constate une baisse des signalements.  Les partenaires unissent leurs voix pour rappeler l’importance de la communauté, de la vigilance et de la bienveillance à l’égard des familles et des jeunes qui nous entourent.  
 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article