Publicité
26 février 2020 - 09:36

Toiture au Québec, les signes à surveiller

Texte commandité

Peu importe le style de votre maison et la région dans laquelle vous habitez, les toitures du Québec affrontent de très nombreuses épreuves chaque année. Que ce soit le vent, la pluie, le soleil ou bien la neige, les toits doivent endurer le cocktail météo de la province. Les intempéries québécoises causent régulièrement des dommages aux différentes toitures, ce qui pourrait entraîner des problèmes plus importants avec le temps.

De nombreux experts recommandent de faire deux inspections de sa toiture par années. La première se déroule avant l’hiver pour s’assurer de l’état du recouvrement, mais également pour retirer l’ensemble des feuilles et des branches qui se seraient accumulées à l’automne. La seconde inspection doit être réalisée au printemps.

Lors de l’inspection, certains signes de dégradation vous sauteront aux yeux. Cependant, il y en a d’autres qui demeurent invisibles aux non-initiés. En cas de doute, n’hésitez pas pour faire appel à un professionnel de la toiture pour repérer ce que vous ne voyez pas.

Quoi vérifier durant l’inspection de sa toiture

Le grenier est l’endroit idéal pour débuter l’inspection de sa toiture. C’est le premier endroit où vous pourrez voir des traces d’infiltration d’eau, de moisissures ou de tous autres problèmes liés à votre toiture. En même temps, vous pouvez vérifier le taux d’humidité. S’il est trop élevé, c’est un signe clair que votre revêtement possède des fuites ou qu’il est mal installé.

Ensuite, il faut vérifier l’état de vos gouttières. Leur rôle de redirection de l’eau de pluie est primordial et si elles sont endommagées ou entravées, vous pouvez vous retrouver avec des accumulations d’eau sur votre toiture, ce qui entraîne souvent la détérioration du revêtement.

De plus, l’état général du revêtement est un excellent signe qu’il est temps de le rénover. Vous devez rechercher les gonflements ou les ondulations sur les toits plats. Si votre toit est en bardeaux, vérifiez s’il n’y a pas des bardeaux manquants, ondulés, friables ou fissurés. Même si un seul bardeau est abîmé, il faut le remplacer rapidement pour éviter des conséquences plus importantes. Les solins et les joints d’étanchéité de la cheminée doivent également être inspectés. S’ils sont asséchés ou qu’ils présentent de craques, vous devriez appeler un expert pour les réparer.

Il y a également des signes que vous pouvez apercevoir à l’intérieur de votre maison. La présence de mousse, de cloques ou de taches au plafond indique probablement qu’il y a un problème avec votre toiture. Évidemment, ces traces sont souvent dues à des infiltrations d’eau. Par ailleurs, si votre facture de chauffage ou d’électricité a augmenté, c’est peut-être un signe qu’il y a des infiltrations d’air par le toit et que des rénovations s’imposent.

Plus le revêtement de votre toit est vieillissant, plus vous devez demeurer alerte aux signes d’usure et de dégradation. En général, une toiture possède une durée de vie utile entre 20 et 30 ans, mais avec un bon entretien, vous pourrez peut-être la prolonger.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article