Publicité
8 octobre 2019 - 11:04

Les Métallos de la Gaspésie et du Bas-St-Laurent appuient les bloquistes

Toutes les réactions 1

Maxime Blanchette-Joncas, candidat du Bloc Québécois dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, reçoit un appui de taille. Les représentants des sections locales Métallos de la Gaspésie et du Bas-St-Laurent lui accordent leur confiance, tout comme à ses collègues des circonscriptions d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, et de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, Guy Bernatchez, en vue des élections du 21 octobre prochain.

Le coordonnateur du Syndicat des Métallos pour la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine et le Bas-St-Laurent, Nicolas Lapierre, en a fait l’annonce ce matin, en compagnie de représentants de sections locales de la région. «Nous avons le sentiment que les candidats du Bloc Québécois dans la région sont ceux qui reflètent le mieux les valeurs syndicales et qui sont les plus aptes à défendre les intérêts des travailleurs», fait valoir Nicolas Lapierre. 

Ce dernier prend en exemple le dossier de la protection des régimes de retraite en cas de faillite d’une entreprise, qui a fait l’objet d’un projet de loi privé d’une députée bloquiste et auquel la plateforme bloquiste fait référence. «Dans un contexte où un gouvernement minoritaire est possible, il est d’autant plus intéressant d’envoyer à Ottawa des député-e-s qui comprennent bien les enjeux régionaux et qui sont prêts à prendre la défense des travailleurs, y compris des travailleurs saisonniers aux prises avec des défis importants comme l’assurance-emploi», poursuit Nicolas Lapierre. 

Précisons que le Syndicat des Métallos n’a pas émis de mot d’ordre à l’échelle québécoise. Cet appui est une initiative des sections locales de la région. 

Maxime Blanchette-Joncas, présent lors de cette annonce, précise que cet appui envoie un signal fort : «Je suis particulièrement reconnaissant de recevoir l’appui du syndicat. Le Bloc Québécois a toujours eu à cœur la cause des travailleurs. Je serai, tout comme mes collègues de la région, un allié pour le syndicat à Ottawa».

Le candidat tient à rappeler que sa circonscription a été représentée par des députés du Bloc Québécois de 1993 à 2011 et que des gains concrets pour les travailleurs ont été réalisés. Le Bloc Québécois travaille à l’amélioration de l’assurance-emploi, notamment par une meilleure accessibilité, à protéger les caisses de retraite et à interdire les briseurs de grève dans les conflits de travail.

Photo : De gauche à droite, Maxime Blanchette-Joncas, Guy Bernatchez, Kristina Michaud, Nicolas Lapierre, Sylvain Benoît de la section locale 9258 de Matane et Eric-Proulx Lévesque de la section 6506 de Mont-Joli.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Jamais compris pourquoi c'est légal qu'un syndicat appui un ou des parti et s'ingère dans la politique.

    Mathieu - 2019-10-09 06:11