Publicité
28 juillet 2019 - 13:24

Les journées de l’animation : Merci aux animateurs et animatrices

Le Conseil québécois du loisir (CQL) et les partenaires du Programme DAFA se mobilisent afin de souligner l’indispensable contribution des milliers animateurs et animatrices au Québec et ce dans le cadre des 10 ans du Programme DAFA. Du 28 juillet au 3 août 2019 se tiendront les Journées de l’animation : Merci aux animateurs et animatrices.

Ces journées seront l’occasion de remercier les animateurs et animatrices pour leur dévouement auprès de milliers de jeunes. Il faut les remercier de leur faire vivre des expériences enrichissantes et mémorables dans différents milieux du loisir tels que les centres communautaires, les camps de jour, les camps de vacances, les centres de vacances familiales, les clubs 4-H et les groupes scouts.

Grâce à leur générosité et leur énergie, les animateurs et animatrices contribuent significativement et de façon quotidienne au bien-être général des jeunes dans un environnement ludique et sécuritaire. Toujours dans le but que les enfants et adolescents auprès desquels ils et elles interviennent s’amusent pleinement, les animateurs et animatrices relèvent chaque jour de nombreux défis. Il est aussi important de reconnaître le rôle fondamental qu’ils et elles jouent dans l’épanouissement des jeunes, des familles, des communautés du Québec et ce, par l'entremise du loisir. « Ce sont des personnes dévouées et outillées pour encadrer et faire cheminer nos enfants de manière dynamique, amusante et sécuritaire. Il est primordial pour nous de prendre le temps de les remercier sincèrement pour tout ce qu’ils font. » a déclaré Sonia Vaillancourt, Directrice générale, Conseil québécois du loisir.

Afin de développer leurs compétences en animation et de s’assurer d’offrir des animations de qualité, ce sont au total près de 35 000 animateurs et animatrices inscrits au DAFA au Québec depuis maintenant 2009. Ce Programme de formation, qui fête cette année sa 10e année, est un gage de qualité qui permet d’acquérir une première expérience de travail et d’ouvrir des perspectives d’emplois comme le souligne la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Madame Isabelle Charest : « Dix ans plus tard, le programme remplit toujours aussi bien les mêmes fonctions et permet à des milliers de personnes d’avoir accès à des services de qualité. Cet outil permet aujourd’hui à tous les animateurs et animatrices de partager le même langage, le même savoir-faire. »

Publicité

Commentez cet article