Publicité
17 juillet 2019 - 14:35

La Sépaq demande la désignation d'un conciliateur

À la suite de l'analyse de la contre-offre du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) en vue du renouvellement des conventions collectives de ses employés syndiqués, la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) a demandé la désignation d'un conciliateur auprès du ministère du Travail, de l'Emploi et la Solidarité sociale.

La Sépaq estime en effet que la conciliation constitue maintenant le seul moyen d'en venir rapidement à une entente négociée afin de favoriser un rapprochement entre les parties pour minimiser l'impact de la grève sur les vacances de dizaines de milliers de Québécois.

Rappelons qu'une deuxième offre salariale a été déposée lundi soir par la Sépaq, suivie d'une contre-offre du SFPQ à qui la Société reproche de ramener les parties à la case départ avec des demandes jugées trop élevées.

La société d'État fera tout en son pouvoir pour conserver l'accessibilité dans les établissements ciblés, qui demeurent ouverts en cas de grève. Aucun effort ne sera ménagé pour minimiser les inconvénients engendrés par cette situation sur les visiteurs qui fréquentent les établissements de la Sépaq.

La Sépaq recommande à tous de consulter son site Web pour suivre l'évolution du dossier au www.sepaq.com.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article