Publicité
18 juillet 2019 - 06:54

Formation en sauvetage nautique à Pohénégamook

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste

Du 12 au 14 juillet, une quinzaine de pompiers du service incendie de Pohénégamook et du Lac Baker ont suivi un entrainement en sauvetage nautique. Cette formation théorique et pratique d’une durée de 20 heures, offerte par des formateurs venus de Laval, est une corde de plus à leur arc afin d’intervenir le plus vite et le mieux possible afin de protéger les gens sur l’entièreté de territoire, autant sur terre que dans l’eau. Une pratique qui fait suite aux nouveaux investissements en matière incendie à Pohénégamook.

Pour la mairesse de Pohénégamook, Louise Labonté, c’est la passion du chef de sécurité incendie ainsi que celle de ses pompiers qui fait que les Pohénégamookois peuvent compter sur une telle brigade. «C’est d’abord la mobilisation du service local qui fait la différence et la collaboration des municipalités avoisinantes», raconte Mme Labonté. La mairesse a loué cette belle collaboration entre son service incendie et l’ensemble des services des autres municipalités. «Il faut beaucoup de passion, car c’est du temps partiel, ce sont des pompiers volontaires. Ils font ça en plus de leur travail au quotidien. Nous sommes fiers de les compter parmi nos équipes, fiers de leur travail et de l’assurance en tout temps de la sécurité des personnes et des biens du milieu. On sait qu’on peut compter sur eux», a ajouté Louise Labonté.

ÊTRE PRÊTS À TOUT

Avec une augmentation de la circulation et des activités sur les plans d’eau à Pohénégamook, les pompiers doivent être prêts à toute éventualité. «Le nombre de noyades cette année [au Québec] est flagrant. L’année dernière nous avons vécu un drame comme cela. Il y a beaucoup plus d’achalandage sur le lac avec les activités à la plage, le triathlon, les pêcheurs», a fait remarquer la mairesse.

C’est pourquoi le service incendie de Pohénégamook s’est doté un bateau de type Zodiac pour être préparé. Les nouveaux équipements, évalués à 40 000 $, vont permettre de faciliter le travail du service et de ses interventions. Ils ont été acquis grâce à une aide financière de 20 000 $  du Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), ainsi que des contributions de la Ville de Pohénégamook  (14 500 $), de la MRC de Témiscouata (5 000 $) et de l’Association des pompiers de l’Est-du-Québec (500 $).

Sur le territoire desservi par Pohénégamook, près de cinq à six interventions aquatiques ont lieu chaque année. «C’est vraiment dans le but de sauvegarder des vies humaines et d’être plus efficaces aussi au niveau des interventions parce que nous n’avions pas d’embarcation, donc il fallait toujours réquisitionner un bateau autour du lac. Ce que ça occasionnait c’est qu’on n’avait pas nécessairement le matériel à bord de l’embarcation emprunté, le niveau d’essence on ne le connaissait pas, le niveau mécanique du moteur non plus, on avait tout le temps des questionnements par rapport à l’intervention, ça pouvait donc nuire à un certain moment donné à l’efficacité», a raconté Dean Thériault, directeur du service incendie.

Les pompiers de Pohénégamook ont ainsi complété une première formation avancée en sauvetage nautique. Malgré leurs années d’expérience, ils n’avaient pas tous les compétences souhaitées par leur chef afin d’intervenir efficacement et sécuritairement sur l’eau. C’est maintenant chose faite. «On y va graduellement, une partie des pompiers, une douzaine, peuvent intervenir après cette formation. Il y en a d’autres dont l’apprentissage avait déjà commencé il y a quelques années, donc on a une longueur d’avance sur ce côté-là», a-t-il complété.

Pendant la formation, la douzaine de pompiers a pu se pratiquer à lancer des cordes, à en apprendre plus sur comment approcher la victime à l’eau, connaitre le bateau, l’eau, ses courants, le vent, etc. Avec leurs nouvelles connaissances et équipements, ainsi que l’investissement de 5 M$ pour une nouvelle caserne, cette brigade se veut parée à toutes circonstances.

Publicité

Commentez cet article