Publicité
2 février 2019 - 06:35

L’Association du cancer de l’Est du Québec lance un nouveau service d’aide

Dans le but de soutenir un nombre toujours plus grand de personnes touchées par la maladie, l’Association du cancer de l’Est du Québec annonce la création d’un nouveau service d’aide à la vie domestique pour les communautés du Bas-Saint-Laurent.

Une initiative inspirée des meilleures pratiques en soins à domicile et en fin de vie, l’aide à la vie domestique vient combler un besoin important exprimé par les personnes touchées par le cancer ou par d’autres maladies dégénératives en soins palliatifs qui peinent à trouver les ressources financières leur permettant de faire appel aux entreprises d’économie sociale de leur région.

Celles-ci offrent, par exemple, de l’aide pour l’entretien ménager, la préparation des repas, l’entretien de vêtements, faire les courses ou assurer une présence-surveillance pour de courtes périodes.

«Par ce nouveau service, nous améliorons concrètement l’accessibilité à des ressources d’aide qui sont disponibles et prêtes à intervenir dans le milieu. Avec nos partenaires, nous avons un impact encore plus fort sur la qualité de vie des personnes atteintes de cancer et celle de leurs proches. Par exemple, l’aide financière procurée à une maman monoparentale qui reçoit de la chimiothérapie et éprouve une grande fatigue lui permet de garder son énergie pour passer plus de temps auprès de ses enfants plutôt que dans les tâches ménagères. Le soutien témoigné à un proche aidant peut lui permettre de sortir de la maison quelques heures par semaine pour se ressourcer tout en sachant que sa conjointe est entre bonnes mains, en sécurité», décrit Nancy Renaud, directrice des services sur le territoire à l’Association du cancer de l’Est du Québec. 

Pour offrir ce nouveau service d’aide à la vie domestique, l’Association du cancer de l’Est du Québec bénéficie de l’appui financier du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, dans le cadre de son programme «Soutien aux organismes communautaires». L’aide apportée s’inscrit en partenariat et en complémentarité avec les services offerts par le réseau de la santé et des services sociaux, les organismes communautaires ainsi que les entreprises d’économie sociale dans les divers milieux. L’Association travaille activement à trouver le financement requis pour offrir sur la Côte-Nord, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine ce service dont l’impact sur le mieux-être des personnes touchées par la maladie est réel et bien concret.

Chaque demande fait l’objet d’une évaluation basée sur la situation financière actuelle du demandeur. Afin d’offrir le service au plus grand nombre possible de personnes admissibles, une contribution maximale de 300 $ par année peut être octroyé aux personnes qui font appel au service d’aide à la vie domestique.

Dans la région du Bas-Saint-Laurent, l’aide à la vie domestique prend la relève du volet «Accompagnement à domicile» du service bénévole d’entraide et d’accompagnement Perce-Neige. Il continuera d’être offert à l’Hôtellerie Omer-Brazeau, au Centre régional de cancérologie de l’Est du Québec de l’Hôpital régional de Rimouski de même que dans la région de Sept-Îles où des activités de groupe sont organisées chaque mois à l’intention des personnes touchées par le cancer.

Au Canada, une personne sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie. Chaque année, dans l’Est-du-Québec, 3000 nouvelles personnes apprennent qu’elles sont atteintes de la maladie. Le dépistage effectué de manière précoce ainsi que l’amélioration constante de l’efficacité des traitements ont un impact très positif sur les taux de survie au cancer et la longévité des personnes vivant avec la maladie.

Publicité


Publicité

Commentez cet article