X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une bonne vision, garante de réussite scolaire?

durée 3 octobre 2013 | 15h07
  • Rivère-du-Loup - Octobre est le mois de la santé de l'œil et cette année encore, les efforts de sensibilisation visent la vision des enfants. L'Ordre des optométristes du Québec s'associe aux efforts de sensibilisation de l'Association canadienne des optométristes et tient à rappeler aux parents québécois l'importance de l'examen oculovisuel chez l'enfant, les problèmes de vision causant bien souvent des problèmes d'apprentissage.

    Rappelons que 80% de l'apprentissage scolaire est visuel, il est donc important de procéder à un examen oculovisuel complet chez l'enfant avant l'entrée à l'école, puis chaque année par la suite. Bien qu'il y ait un lien direct entre la vision et la réussite scolaire, seulement le tiers des enfants sont examinés par un optométriste avant leur entrée à l'école alors que le coût de l'examen est couvert par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour les enfants de 6 à 18 ans.

    Selon le Dr Langis Michaud, optométriste et président de l'Ordre, « lorsque les parents réalisent que leur enfant a un problème visuel depuis longtemps, ils sont souvent très surpris et regrettent de ne pas avoir agi avant. Le moyen d'agir est pourtant simple, il suffit de consulter l'optométriste avant l'entrée à l'école, puis à tous les ans jusqu'à l'âge de 18 ans et consulter en tout temps si des signes d'anomalies ou des problèmes d'apprentissage se manifestent chez l'enfant. Encore plus important que l'achat de matériel en prévision de l'année scolaire, le dépistage des problèmes visuels est essentiel à la réussite scolaire de votre enfant. »

    Soulignons également que selon plusieurs études, il existe un lien direct entre le décrochage scolaire et les problèmes visuels. Alors que la majorité des parents pensent qu'ils verront des signes d'un quelconque problème de vision chez leur enfant, il faut noter que bien souvent les problèmes passent inaperçus, étant asymptomatiques. Par ailleurs, plus le problème visuel apparaît tôt dans la vie de l'enfant et moins il s'en plaindra. Bien que sa vision présente des problèmes, pour lui, elle est normale comme il n'a jamais connu autre chose.

    L'Ordre des optométristes recommande donc le dépistage précoce des problèmes visuels, soit un premier examen oculovisuel de dépistage à l'âge de 6 mois, puis un second examen vers l'âge de 3 ans et par la suite un examen annuel à partir de l'âge de 4-5 ans. Ces recommandations visent l'enfant présentant un développement visuel normal, s'il présente une condition visuelle particulière ou à risque, les suivis pourraient être faits plus régulièrement et des tests plus approfondis pourraient être requis.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    14 janvier 2020 | 15h00

    Qu’est-ce que le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde?

    Avec la légalisation du cannabis et sa valorisation à des fins médicales, plusieurs pourraient croire que cette substance est inoffensive. Or, il faut savoir qu’elle présente plusieurs effets secondaires néfastes. Entre autres, une réaction peu connue à sa consommation régulière est le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde (SHC). Ce syndrome se ...

    14 juillet 2019 | 13h12

    Risque de mortalité trois fois plus élevé pour les victimes de traumatismes physiques soignées en milieu rural

    Au Québec, les victimes de traumatismes physiques sont trois fois plus à risque d’en mourir si elles sont soignées en milieu rural plutôt qu'en ville. C'est le constat auquel arrivent des chercheurs de l'Université Laval qui ont analysé des données provenant de 26 urgences d'hôpitaux situés dans des agglomérations de moins de 15 000 habitants et de ...

    31 mars 2019 | 6h30

    Favoriser la saine alimentation : des initiatives pour s’inspirer au KRTB

    C’est à l’occasion d’une Journée régionale de réflexion sur la saine alimentation que la Table intersectorielle en saines habitudes de vie (TIR-SHV) COSMOSS a lancé une série de 15 portraits d’initiatives favorisant la saine alimentation, dont 7 sont en provenance des MRC du KRTB. Présents à l’évènement, les organismes instigateurs de ces actions ...