Publicité

20 novembre 2014 - 09:38

Comprendre l’assurance habitation et les catastrophes naturelles

Plusieurs grandes compagnies d’assurance ont annoncé une hausse des primes d’assurance habitation, lesquelles augmentent en moyenne de 15 à 20 %. Cette hausse est due en partie aux changements climatiques. Cela est embêtant pour les assurés n’ayant pas fait de réclamation. Toutefois, on ne le peut nier, certaines régions canadiennes sont plus atteintes par ces « acts of God ». À titre d’exemple, dans l’Est canadien, qui a subi le plus grand nombre d’inondations, les réclamations ont augmenté de 26 % entre 2012 et 2013.

Précisions sur les catastrophes naturelles

Personne n’est à l’abri d’une catastrophe naturelle. Le climat est malheureusement changeant. Nous sommes témoins de plus en plus fréquemment de phénomènes météorologiques violents. Dans ces cas, il est important de voir à la couverture de son assurance habitation.

Il faut souligner que, généralement, les contrats d’assurance couvrent les évènements météorologiques dits « imprévisibles ». Notez que la formule tous risques vous offre la plus grande couverture, car elle comporte une couverture adaptée aux principaux types de catastrophes naturelles. Cependant, lisez attentivement votre contrat d’assurance, car il peut y avoir des exclusions. Voici quelques exemples : inondations dues au débordement d’un cours d’eau, glissement de terrain, pollution, dommages aux biens illégalement acquis, conséquences d’actes criminels, sinistre lié à la guerre, le terrorisme ou le nucléaire.

Il est à noter que les dégâts causés par les inondations ne sont pas couverts par les assureurs, car ce risque est prévisible. En effet, il y a des zones inondables qui sont reconnues au Québec et répertoriées. Cela souligne un facteur important dans l’assurance habitation : le lieu. Pour ce qui est des autres intempéries telles que les tornades, les tempêtes de vent, la grêle et les pluies intenses, vos biens seront couverts.

Qu’est-ce que les avenants ?

Un avenant est une protection ajoutée à votre prime d’assurance habitation. Cette protection peut également concerner les dommages causés par les dégâts d’eau, le refoulement d’égout, la fuite de mazout et les tremblements de terre. Les protections supplémentaires ou les garanties varient en fonction des assureurs.

Par exemple, chez Promutuel Assurance, pour l’assurance habitation, la protection complémentaire la plus populaire concerne les dommages causés par l’eau au-dessus des fondations ou au niveau des fondations ainsi que les piscines, les spas et le sauna. Si votre spa ou votre piscine hors terre sont endommagés à cause d’une catastrophe, un avenant couvrirait les réparations.

Un conseil précieux d’un professionnel de l’assurance : validez avec votre assureur les conditions, les limitations et les exclusions qui s’appliquent à votre assurance habitation. En effet, la valeur accordée par un assureur peut changer au fil du temps. Depuis l’an dernier, certains grands assureurs ont apporté des modifications à leur couverture pour les dommages soudains causés par l’eau.

Besoin d’un expert ? Informez-vous auprès du bureau de Promutuel Assurance Rivière-du-Loup.

http://www.infodimanche.com/ - publi-reportage

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article