Publicité

27 octobre 2014 - 06:00 | Mis à jour : 22 avril 2015 - 10:17

Survivre aux soirées d’Halloween

À l’occasion de l’Halloween, Banque Nationale Assurances Auto | Habitation imagine ce que pourrait être son domaine dans des situations de vie contextuelles. Ça ne veut pas dire que l’assurance est prise à la légère pour autant!

Combinez costumes, pluie, noirceur et quelques dizaines d’adultes qui fêtent entourés de citrouilles et de toiles d’araignées, vous obtenez une belle soirée ou … un sinistre potentiel qui attend son heure.

Non, je ne vois pas tout noir

Ce n’est pas parce que je veux vous raconter des histoires d’horreur – après tout ce serait la bonne période de l’année – que je m’amuse à faire des scénarios catastrophiques. Les sorcières et autres costumes sont noirs, moi, je suis réaliste et prévoyant. C’est mon métier et mon devoir de vous dire comment éviter le pire.

L’Halloween, on dit souvent que c’est une fête d’enfants, mais en vieillissant on découvre que les adultes profitent de ce prétexte pour entretenir leur cœur de jeunesse et fêter à leur façon. On troque les bonbons pour une bière à la citrouille, la course aux friandises pour le confort d’un foyer. Bref, c’est une occasion pour faire la fête entre amis.

Les risques encourus

Personne n’a besoin de beaucoup d’imagination pour imaginer le moment où quelqu’un posera malencontreusement le pied sur la queue de ce superbe costume de dinosaure (provoquant sa rage) ou se prendra les pieds au contour du balai de madame la sorcière. Si le dinosaure ne risque pas grand-chose, la personne qui chute, elle, peut se faire mal, sérieusement mal. Ce n’est pas la seule cause de chute possible : la citrouille sur le sol, la guirlande illuminée, le cercueil qui traine ou encore quelques pierres tombales peuvent vous faire voir le sol de plus près que vous ne le souhaiteriez.

Autres risques liés à ces soirées costumées : les costumes eux-mêmes. Souvent faits de matières peu communes aux vêtements de tous les jours, ils sont parfois inflammables. Cigarettes, chandelles d’ambiance sur la table ou illuminant l’intérieur d’une citrouille … il ne suffit que d’un instant d’inattention pour qu’une flamme blesse quelqu’un ou fasse des dégâts.

Ça peut paraître farfelu, mais c’est plus fréquent qu’on l’imagine : trop de personnes en même temps sur un balcon qui flanche sous le poids des princesses, sorcières, dinosaures et superhéros.

Qui est responsable?

Est-ce que vos décorations sont la cause d’une chute? Vous pourriez être responsable si vous n’avez pas été prudent (vous les avez laissées au beau milieu de votre corridor, par exemple). Votre balcon tombe sous le poids de vos invités? Quelqu’un pourrait être responsable selon la cause de l’effondrement : est-ce un entretien déficient? Pouvait-on éviter l’accident? Est-ce que vous auriez pu limiter le nombre de personnes sur le balcon? Je ne dis pas que vous êtes responsable, mais qu’il y a des situations où quelqu’un pourrait être montré du doigt.

L’importance de l’assurance et de la sécurité

Pensez sécurité, sécurité, sécurité. Il n’y a rien de plus important. Si par malheur  vous avez oublié quelque chose, alors heureusement il y a les assurances. La portion responsabilité civile de votre contrat d’assurance habitation peut – si la situation s’y prête – vous assister en vous défendant au niveau juridique, voire indemniser la personne lésée si vous étiez déclaré responsable civilement.

Ce qui est important, c’est de savoir que vous êtes responsable de la sécurité des gens qui viennent fêter chez vous et qu’il est toujours plus agréable de célébrer lorsque tout se passe sans anicroche.


Éric Plamondon - FPAA
Banque Nationale Assurances

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article