Publicité

17 juillet 2020 - 08:00 | Mis à jour : 14 octobre 2020 - 11:21

Le jeu du serpent et des échelles…

Encore le projet de la nouvelle caserne de pompiers reporté parce qu’on n’a pas établi le concept selon le directeur des communications à la Ville de Rivière-du-Loup et pourtant il y a eu une rencontre des responsables en janvier ou février cette année. Au début de l’année, Mme la mairesse nous disait qu’il fallait que les plans de la nouvelle caserne soient envoyés à qui de droit pour avoir droit à la subvention promise de 3 250 000 $. Voilà qu’au 6 juin 2020 on en est rendu au même point qu’il y a un an.

A-t-on fini de tourner en rond à la Ville de Rivière du Loup ? Beaucoup de projets présentés mais peu aboutissent. Exemples : Parc maritime de la Pointe, remis à plus tard mais à quand ?; la bibliothèque Françoise-Bédard, belle présentation, et les gens sur place étaient tous fiers, on entend plus parler et beaucoup d’argent de dépensé ; développement de l’entrée ouest de la ville présenté le 29 novembre 2018 par M. Gagnon qui est sous d’autres cieux aujourd’hui ; et M. David Paradis, une autre belle présentation sous la formule Vivre en ville, rien ne se passe et beaucoup d’argent investi… Et je ne pense pas que ce projet va aboutir car il n’y a pas de promoteurs qui s’y intéressent et même la Ville de Rivière-du-Loup qui pourrait être le maître d’œuvre, ne veut pas être le promoteur… On préfère des champs vides.

Le 3 avril 2018, les responsables de la Ville de Rivière-du-Loup présentaient au grand public et en grande pompe les plans de rénovation de l’Édifice Rosaire-Gendron, connu pour la caserne de pompiers de Rivière-du-Loup. On avait établi les besoins et on se conformait aux nouvelles normes provinciales. On attend encore après les rénovations et les pompiers eux, premiers répondants, attendent après des locaux de premiers ordres. Les plans sont faits, on savait le cout mais ça ne fait pas l’affaire à qui ? On rénove le Stade de la Cité des Jeunes mais pas l’Édifice Rosaire-Gendron pour les pompiers. C’est comme jouer au serpent et échelles : présentation de beaux projets (l’échelle) mais peu se réalisent (le serpent) et beaucoup d’argent impliqué. Notez bien, pour diminuer les couts, éliminez le poste de la Sûreté de la MRC.

 

Daniel Levasseur

Publicité


Publicité