Publicité
19 décembre 2019 - 15:00 | Mis à jour : 31 janvier 2020 - 15:48

La STQ va devoir prendre des décisions drastiques

Je regarde depuis quelques jours et même quelques mois, ce qui se passe à la STQ en général et de même, le fameux dossier de l’Héritage de la traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins.

Je veux tout de suite mentionner que je ne suis pas contre la traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins, au contraire, j’ai même signé la pétition en cours, entourant ce dossier. Je l’ai utilisée personnellement à quelques reprises pour me rendre sur la côte nord, afin de pratiquer mon sport préféré qu’est la pêche.

Pour en revenir à la STQ, oui elle n’est pas blanche et sans faute, en ce qui concerne les dossiers des traversiers de Matane et de Tadoussac, pour ne nommer que ceux-là. Il y a un grand ménage à faire au niveau de la direction de la STQ, si elle veut redorer son blason. Il y a eu de mauvaises décisions de prises et c’est peut dire; nous allons en payer le prix et l’argent déjà dépensé ne pourra pas servir dans le futur, à améliorer les services des autres traverses dites privées.

Cependant, il faut aussi être réaliste, la STQ ne peut pas à elle seule gérer tous les dossiers des traverses dites privées, comme celles de Trois-Pistoles, de Rivière-du-Loup et de Rimouski. Ces traverses, même si certaines personnes disent qu’elles ne sont pas privées, elles le sont du fait de leurs fonctionnements…car elles appartiennent à des groupes ou compagnies, lesquels ne sont pas sous la juridiction de la STQ. Seule la traverse Rivière-du-Loup/St-Siméon fonctionne même si elle appartient à la compagnie Clarke, avec une entente particulière avec la STQ.

La STQ va devoir prendre des décisions drastiques au cours des prochaines semaines à court terme et au court des prochaines années, pour pouvoir servir adéquatement les populations des deux rives.

Je me suis toujours demandé pourquoi à la traverse de Matane, il y a deux destinations pour la côte-nord, soit Baie-Comeau et Godbout. Quand nous pensons qu’il y a entre ces deux villes que seulement 56.5 kilomètres. Selon certaines recherches, tout a été une affaire politique dans les années 1960.

«Pas fous les gens d’affaires de Matane à l’époque. (les Bouffard, les Gauthier…..)»

«Il faut remonter à la décennie des années 1960. Matane et Rimouski voyaient le potentiel de développement. Le groupe de Matane a misé et fait construire à ses frais un quai à Godbout pour une traversée plus courte du fleuve. Aussi, intercepter le trafic venant de Port-Cartier et Sept-Îles qui étaient en plein boom de développement. Le groupe de Rimouski était à Baie-Comeau. Par la suite le groupe de Matane a ajouté Baie-Comeau. Il y avait aussi une question de permis». (commentaires recueillis).

Alors, à mon humble avis, je me demande si les deux destinations de la Côte-Nord (Baie-Comeau et Godbout) sont encore utiles. Compte tenu du contexte économique actuel, entretenir deux quais est une dépense inutile, une seule destination suffirait. Voilà un endroit où la STQ pourrait sauver des $.

Lorsque le bateau F.A. Gauthier sera de retour en service à Matane et qu’on aura considéré qu’il fonctionne bien et normalement, il y aura un bateau de réserve le Saaremaa. Étant donné que ce dernier n’a pas été conçu pour les conditions de navigation entre Matane et Baie-Comeau, il serait très utile en remplacement du Trans-St-Laurent à Rivière-du-Loup. Voilà un autre dossier qui fait partie des obligations de la STQ.

Tant qu’à y être, pourquoi ne pas penser à faire une nouvelle déserte avec le Saaremaa, à partir de Gros-Cacouna, en ayant comme destinations St-Siméon et Tadoussac (évitant ainsi la traverse de Baie-Ste-Catherine) et ce en alternance. Ainsi, en abandonnant la traverse à Rivière-du-Loup, on n’aurait pas de dragage à faire à des couts exorbitants et ce à toutes les années.

Je suis certain que ces solutions ont déjà été envisagées par le gouvernement et par la STQ. Mais la politique étant ce qu’elle est, je considère mon opinion comme des vœux pieux.

Pour en revenir à la traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins, elle a encore sa place dans la manière de desservir les populations des deux rives…ceci en tenant compte que les traverses de Matane et Rivière-du-Loup, sont à la merci de dame nature et ne sont pas exemptes de bris mécaniques ou autres.

Pour être réaliste, je pense qu’il commence à se faire tard pour la traverse de Trois-Pistoles pour 2020 et que les 5 millions demandés pourraient être consentis par le gouvernement provincial pour l’année 2021, afin d’apporter les modifications et réparations nécessaires à l’Héritage I.

En terminant, je souhaite que les populations environnantes puissent mettre leurs culottes et appuyer celle des Basques dans leur démarche actuelle.

Ceci n’est qu’une simple opinion bien personnelle.

 

Michel P. Desjardins

 

Publicité


Publicité