Publicité

21 décembre 2020 - 15:30

Cinq conséquences de conduire avec les facultés affaiblies

Votre période du temps des fêtes est généralement bien arrosée? Si vous consommez de l’alcool ou de la drogue, évitez à tout prix de conduire alors que vos facultés sont affaiblies. Selon la situation, prendre le volant dans de telles circonstances pourrait en effet s’avérer lourd de conséquences :

1.    Accident de la route : si vous ajoutez les conditions routières hivernales souvent hasardeuses à vos facultés altérées, les risques que vous ayez un ac¬cident sont assurément grands, et ce, même si vous n’allez pas loin. Vous pourriez être gravement blessé, voire tué, ou vous pourriez blesser ou tuer vos pas¬sagers ou d’autres usagers de la route.

2.    Révocation du permis de conduire : si vous vous faites arrêter, votre permis sera suspendu (jusqu’à 90 jours) et vo¬tre véhicule sera saisi (jusqu’à 30 jours). Si vous êtes ensuite reconnu coupa¬ble, votre permis pourrait être révoqué pour plusieurs années.

3.    Facture salée : en plus de l’amende substantielle à laquelle vous vous exposez pour une première infraction, vous devrez payer votre avocat et une prime d’assurance automobile plus élevée. Vous pourriez aussi avoir à assumer des frais pour l’antidémarreur ou à contribuer au régime d’indemnisation des vic¬times d’ac¬¬tes criminels.

4.    Casier judiciaire : en cas de culpabilité criminelle, vous vous retrouverez avec un casier judiciaire, ce qui peut notamment compliquer vos projets de voyage et votre recherche d’emploi.

5.    Perte d’emploi : si votre travail nécessite un permis de conduire (livreur, chauffeur de taxi, camionneur, etc.) ou un ca¬sier judiciaire vierge (ex. : fonction pu¬blique), vous devrez changer de métier.

——————

Vous avez consommé? Appelez un taxi ou un service de raccompagnement, optez pour les transports en commun, rentrez avec un chauffeur désigné ou dormez sur place.

——————

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article