X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Menaces sur le Web : un jeune homme arrêté par la GRC à Rivière-du-Loup 

durée 22 février 2024 | 12h49
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a mené une opération policière d’envergure qui a permis l’arrestation d’un jeune homme, à Rivière-du-Loup, le 8 février dernier. Selon le corps policier, l’individu aurait tenu des propos menaçants sur le Web.  

    Le sergent Charles Poirier, porte-parole à la GRC, a confirmé que l’opération a été menée par l’équipe intégrée de la sécurité nationale, en collaboration avec le groupe tactique d’intervention (GTI). 

    «L’arrestation de l’individu a été faite en lien avec une enquête concernant des allégations de menaces», a-t-il souligné. «Il a été arrêté, interrogé, puis relâché. Pour le moment, aucune accusation n’a été déposée dans ce dossier. L’enquête se poursuit.»

    Selon nos informations, l’opération de la GRC n’est pas passée inaperçue dans le secteur. Les policiers ont utilisé une entrée dynamique et plusieurs fenêtres ont éclaté. «Ç’a été assez visible au niveau des voisins», a convenu le porte-parole, sans en dire davantage. 

    Il explique que l’intervention du groupe tactique d’intervention est demandée selon l’analyse du risque effectuée par les enquêteurs au dossier. «Lorsqu’elle indique un potentiel de dangerosité supplémentaire, on va rechercher des ressources comme le GTI […] Chaque cas est analysé et on ne prend aucune chance», a-t-il indiqué, précisant que l’homme en question n’était pas armé au moment de son arrestation. 

    La GRC n’a pas donné plus de détails sur la nature des propos tenus par le suspect. Elle a néanmoins précisé que la population de Rivière-du-Loup n’était pas menacée et qu’elle n’avait rien à craindre dans ce dossier. 

    Une source, qui n’est pas autorisée à discuter de cette opération, a toutefois indiqué à Info Dimanche qu’il s’agirait de menaces proférées envers le gouvernement fédéral. 

    Quoi qu’il en soit, les propos étaient assez sérieux pour que la GRC déploie des effectifs de Montréal. «Lorsque les menaces cadrent avec un article du Code criminel, on intervient», a résumé le sergent Charles Poirier, ne cachant pas que les menaces sont en hausse sur le Web, au lendemain de la pandémie de COVID-19, et alors que plusieurs conflits internationaux font rage. 

    MENACES EN HAUSSE

    Le sergent Poirier explique que le corps policier reçoit des signalements du public, mais effectue également des vigies sur les réseaux sociaux. «On n’a pas le choix de s’adapter en raison de la montée des menaces en ligne. C’est une réalité, non seulement auprès des élus, mais aussi auprès de différentes communautés.»

    En 2019, la GRC, en collaboration avec la Sûreté du Québec, avait procédé à l’arrestation d’un homme qui louait une maison de la rue des Plateaux à Rivière-du-Loup. Il avait par la suite été accusé d’avoir «sciemment proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles».

    Sur son site Web, la GRC soutient qu’elle prend au sérieux toutes menaces pouvant affecter le sentiment de sécurité. Elle ajoute que leurs auteurs peuvent faire face à des accusations criminelles et sont passibles de peines sévères. 

    La GRC invite d’ailleurs la population à dénoncer de tels actes en communiquant avec elle au 514-939-8300/1-800-771-5401 ou avec le service de police local.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 avril 2024 | 15h27

    Deux églises vandalisées à Rivière-du-Loup

    Deux églises de Rivière-du-Loup, soit celles de Saint-François-Xavier et de Saint-Patrice, ont récemment été la cible de malfaiteurs. Des graffitis, dont une représentation phallique, ont été dessinés. Ces actes de vandalisme ont été commis il y au moins trois semaines, selon Lucien Dubé, président de la Fabrique de Rivière-du-Loup. Sur la ...

    19 avril 2024 | 14h46

    Véhicule en feu sur la rue St-Cyrille à Rivière-du-Loup

    Les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL) sont intervenus le jeudi 18 avril vers 20 h sur la rue St-Cyrille alors qu'un véhicule utilitaire sport (VUS) était la proie des flammes. Heureusement, personne n'a été blessé. C'est le capitaine du SSIRDL, Jonathan Daraiche, qui est le premier arrivé sur les lieux. ...

    19 avril 2024 | 11h18

    Coke en stock à Cacouna

    Des perquisitions menées le jeudi 18 avril dans deux résidences du secteur de la rue du Patrimoine à Cacouna ont mené à l'arrestation de quatre personnes. Contrairement aux aventures du célèbre Tintin, il n'est pas question ici d'esclavage, mais de 45 grammes de cocaïne. Selon la Sûreté du Québec, les policiers de la MRC de Rivière-du-Loup, ...