X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Disparition de Pierre Bélisle: la thèse d'un homicide privilégiée par la Sûreté du Québec

durée 16 octobre 2023 | 14h30
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    Plus de 72 heures après l'arrestation de Steve Chassé à Cacouna, le sort de Pierre Bélisle âgé de 74 ans demeure en suspens. Plusieurs éléments pointent vers la thèse de l'homicide, notamment des déclarations de l'accusé sur différents réseaux sociaux.

    «Nous avons des raisons de croire que Pierre Bélisle a été victime d'un homicide», confirme le relationniste de la SQ, Frédéric Deshaies. Ce dernier précise aussi que la victime alléguée résidait bel et bien à Place Saint-Georges de Cacouna.

    De plus, dans la présentation de l'un des nombreux vidéos mis en ligne par l'accusé et qu'a pu visionner Info Dimanche, Steve Chassé affirme le 28 septembre dernier avoir tué le septuagénaire. «I decided to make my groceries over the dead body of my serial killer neighbor Pierre Belisle the Monster Zombie that i killed in Dead Island Canada or Dying Light Canada», écrit-il.

    «J’ai décidé de faire mon épicerie «over the dead body» [sur le cadavre] de mon voisin tueur en série Pierre Belisle le Monstre Zombie que j’ai tué sur Dead Island Canada ou Dying Light Canada. [traduction libre]» Précisons que Dead Island et Dying Light sont deux titres de jeux d'horreur qui se déroulent dans un univers post-apocalyptique.

    Rappelons que Pierre Bélisle manque à l'appel depuis la fin du mois de septembre. Des recherches menées par le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne et par le Service de l'identité se poursuivent toujours au Lieu d'enfouissement technique, situé à Cacouna.

    COMPARUTION

    Steve Chassé, 40 ans, a comparu au palais de justice de Rivière-du-Loup, vendredi en fin d'après-midi. Il fait face à trois accusations : avoir déchargé une arme à feu avec insouciance, avoir porté une arme dans un dessein dangereux et avoir incité à la haine envers un groupe identifiable en public. Pour cette dernière accusation, les faits qui lui sont reprochés auraient été commis entre le 26 septembre et le 4 octobre.

    La Couronne s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé qui demeurera détenu en attendant son prochain passage en cour le 30 octobre. De nouveaux chefs d’accusation pourraient alors être portés contre lui par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

     

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    22 juin 2024 | 15h22

    Un motocycliste grièvement blessé dans un accident à Sainte-Hélène-de-Kamouraska

    Un motocycliste d’une cinquantaine d’années est dans un état critique ce samedi après avoir été impliqué dans une collision avec une voiture vers 11 h à Sainte-Hélène-de-Kamouraska à l’intersection de la route de la Station et de la route 230 en direction est. «Selon les premières informations, un automobiliste circulait sur la route de la ...

    19 juin 2024 | 15h17

    «On a eu chaud» au Grand Arrêt Irving de Dégelis

    Mardi, sous une chaleur écrasante, une trentaine de pompiers ont pris part à l'intervention incendie alors qu'un début de brasier menaçait de se propager au bâtiment principal du Grand Arrêt Irving de Dégelis. Cinq des combattants ont souffert d'un coup de chaleur et ont dû être conduits à l'Hôpital de Notre-Dame-du-Lac. Le directeur du Service ...

    18 juin 2024 | 15h01

    Un orignal fauché sur l'autoroute 20 à Saint-Alexandre

    Une personne a été légèrement blessée lundi soir quand son véhicule a heurté de plein fouet un orignal alors qu'elle circulait sur l'autoroute 20 est à la hauteur du kilomètre 488 à Saint-Alexandre-de-Kamouraska. La Sûreté du Québec a confirmé que la victime a été conduite au Centre hospitalier régional du Grand-Portage. Ses blessures sont ...