Publicité

28 août 2020 - 15:54 | Mis à jour : 30 septembre 2020 - 10:41

Quels sont les différents types du câblage réseau ?

Texte commandité

En matière de télécommunications et d’infrastructure informatique, le câblage occupe une place de premier rang. Support essentiel pour transmettre l’information d’un point A à un point B, il ne faut pas le sous-estimer. Ce domaine évoluant à une vitesse aussi fulgurante que les nombreuses nouvelles applications qui apparaissent quotidiennement, les câblages des réseaux doivent être performants et très efficaces.

Pour s’y retrouver, voici les différents types de câblage réseau. Les performances au niveau de la transmission de l’information dans un système informatique dépendent grandement des câbles utilisés. Mieux vaut demander conseil à un expert dans le domaine pour obtenir un rendement optimal de l’utilisation désirée.

La double paire torsadée

Composé de deux fils de cuivre torsadés recouverts d’une gaine isolante, ce câblage se présente en version blindée (STP pour Shielded Twisted-Pair) et non blindée (UTP pour Unshielded Twisted-Pair). Le fait que les brins de cuivre soient entrelacés permet de supprimer les interférences électriques.

Ce type de câbles est parfait pour les réseaux locaux simples. Son utilisation n’est pas optimale sur de longues distances à débits élevés, car il risque d’en découler une transmission avec pertes de données. Plusieurs locaux commerciaux sont déjà pourvus de ce type de câblage de réseaux, généralement en version non blindée. Le câble UTP est également très utilisé en matière de téléphonie et de réseaux locaux. Il existe cinq types de câbles UTP, chacun gérant une quantité de bande passante différente.

Le câble torsadé blindé propose une meilleure protection contre les interférences, ce qui se résulte en une transmission plus rapide des données sur une distance plus longue. Le câble STP est plus coûteux que son comparse UTP.

Le câble coaxial

Principalement utilisé pour les connexions des télévisions et antennes paraboliques, le câble coaxial peut aussi servir à connecter des centrales téléphoniques à leurs poteaux. En entreprise, on le retrouve surtout comme câble Ethernet. Il a toutefois été remplacé par le câblage à paires torsadées. Un réseau Ethernet est caractérisé par le fait que toutes les stations sont reliées à un segment qui partage l’information si le chemin est libre. Lorsque ce circuit est fortement sollicité, son efficacité diminue.

La fibre optique

Parfaitement adaptée pour une transmission sur de longues distances, la fibre optique cumule les avantages. Elle est légère, immunisée contre les interférences, en plus de présenter une faible atténuation et de tolérer les débits de l’ordre de 100 Mbps.

En soi, il s’agit d’un noyau de verre central recouvert de plusieurs couches protectrices. Au lieu d’émettre des signaux électroniques comme les autres câbles, la fibre optique émet une lumière. Voilà pourquoi elle ne cause pas d’interférences électriques en plus de ne pas être affectée par l’humidité et la lumière. Ce type de câblage réseaux est aussi très sécuritaire, étant réellement difficile de mettre la fibre optique sur écoute.

Son installation est problématique dans les endroits plus petits tels que les réseaux locaux. Son coût est également supérieur aux autres types de câbles, mais son rendement en termes de transmission des données est nettement plus rapide.

Publicité


Publicité

Commentez cet article