Publicité
29 décembre 2019 - 14:49 | Mis à jour : 17:40

Incendie à la Villa des Basques : les résidents tous relocalisés

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 4

Les 71 locataires de la résidence pour ainés La Villa des Basques de Trois-Pistoles, évacués la nuit dernière à la suite d'un incendie, ont trouvé un nouveau lieu d'hébergement, a confirmé le CISSS du Bas-Saint-Laurent, ce dimanche 29 décembre en début d'après-midi. 

Ainsi, moins de 12 heures après l'intervention des pompiers sur la rue Père-Nouvel, les locataires autonomes et semi-autonomes ont tous été relocalisés, avec succès, dans des résidences privées et CHSLD de la région (principalement à Rivière-du-Loup et Rimouski). Une trentaine d'entre eux ont également été accueillis chez des membres de leur famille. 

«Cet avant-midi, nous avons procédé à une évaluation de la condition physique de tous les résidents. Un profil de vulnérabilité a aussi été réalisé pour trouver des places d'hébergement adéquates en fonction de leurs besoins. La relocalisation a été complétée sur l'heure du midi», a assuré Sany Maltais, coordonnatrice de la sécurité civile et des mesures d'urgence au CISSS du Bas-Saint-Laurent. 

«Étant dans l'inconnu quant au délai de réintégration, nous nous sommes assurés que nos ainés soient relocalisés dans des endroits où il n'y a pas de contrainte de temps. Nous sommes en mesure de les garder et de prendre soins d'eux jusqu'au moment où nous serons prêts pour la réintégration à la Villa des Basques», a-t-il ajouté. 

Il est d'ailleurs trop tôt pour savoir à quel point la résidence a été endommagée et combien de temps prendront les travaux à effectuer. Selon la SQ, il n'est pas ici question de perte totale. Une partie des dommages serait aussi liée à l'extinction du brasier avec l'eau. 

INTERVENTION ET ENQUÊTE

Vers 8 h dimanche matin, la Sûreté du Québec confirmait qu'un enquêteur et un technicien spécialisé enquêtaient sur cet incendie important qui s'est déclaré la nuit dernière à la La Villa des Basques. 

Les services d'urgence ont été appelés à se rendre sur les lieux vers 2 h du matin après avoir reçu un appel d'urgence (alarme automatique). Plusieurs casernes incendie de la région, dont Trois-Pistoles, Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Éloi, Saint-Simon, L'Isle-Verte et Rivière-du-Loup ont prêté main forte et ont combattu le brasier qui aurait causé des dommages considérables. Une trentaine de sapeurs sont intervenus. 

À son arrivée sur la rue Père-Nouvel, la première équipe de pompiers s'est concentrée sur l'évacuation de la résidence, en collaboration avec les employés présents, les paramédics et les agents de la Sûreté du Québec. «Dès que nous avons su que l'incendie était confirmé, l'évacuation était notre priorité numéro 1», a confirmé le directeur du Service incendie, Pascal Rousseau, dimanche midi, lors d'une conférence de presse à Trois-Pistoles. 

Rapidement, et malgré le choc du réveil, les résidents ont tous été sécuritairement dirigés vers l'extérieur du bâtiment où ils ont été pris en charge. Des autobus ont été demandés pour les tenir au chaud de façon temporaire, puis pour les transporter vers le centre hospitalier où ils ont été examinés par des équipes médicales. Heureusement, personne n'a été blessé. 

Parallèlement à l'évacuation, à laquelle une vingtaine de pompiers étaient affectés, d'autres sapeurs ont procédé au combat des flammes. Il faut noter qu'une partie du travail avait déjà été effectué par les gicleurs présents à l'intérieur de la résidence. Le feu a été maitrisé complètement vers 4 h 45 du matin. 

«On veut jamais faire face à une situation comme celle-là, mais nous étions prêts à intervenir. De nos jours, avec la prévention incendie au niveau de la MRC, on travaille beaucoup de concert avec les résidences de personnes âgées du territoire pour faire des plans d'intervention et pour les mettre en pratique. Est-ce qu'on était prêts? Oui, nous l'étions et les employés aussi avec la formation», a raconté le chef pompier. 

«Dans le malheur qui est arrivé aujourd'hui, tout s'est très bien déroulé et on a eu une très bonne réponse des partenaires», a-t-il ajouté. 

Du côté du CISSS, Sany Maltais a elle aussi applaudi le travail réalisé par tous les intervenants. «Pour nous, à notre niveau, les plans de mesure d'urgence ont été fonctionnels, tant au niveau de la Villa que chez les membres du personnel qui ont très bien fait leur travail d'évacuation, dans les règles de l'art. Par la suite, toute la coordination avec nous a fonctionné. On ne peut pas espérer meilleure prise en charge d'un événement comme celui-ci», a-t-elle souligné. 

Rappelons que la Sûreté du Québec est actuellement responsable du dossier et peu de détails sont disponibles quant à la cause de l'incendie ou même l'intervention des pompiers. L'enquête suit son cours. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Ma mère est à cette résidence depuis 3 mois seulement. Elle dit qu'elle y mange bien, elle aime tous les membres du personnel et a déjà très hâte de revenir à son '' Chez-nous'' comme elle dit. Elle y est heureuse et pimpante depuis qu'elle y est. C'est ce qui compte pour moi. Je n'ai que des félicitations à faire sur l'évacuation même si je n'y étais pas et sur la façon dont les résidents ont été encadrés à la chapelle du CHSLD. Merci à vous tous de les avoir entourés d'amour et de respect.

    Réjeanne Dumais - 2019-12-31 00:07
  • Steve...
    Ses fraudeurs ne sont plus dans le dossier depuis un an déjà!!!
    Nouvelle gestion depuis quelque temps...me semble que ça serait bien de regarder le tout avec un nouvel oeil!!!
    Laissons l'enquête suivre son cours, mais quand je regarde le résultat, je pense que ça vaut la peine d'encourager le travail qui a été fait!!! Bravo au employés et au professionnels qui a permis de sauver notre monde!!!

    Optimiste - 2019-12-30 19:52
  • Votre optimiste avec ses fraudeurs vous enlève toute crédibilité selon moi pour ce dossier. https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/332200/les-proprietaires-de-la-villa-des-basques-mettent-les-pendules-a-lheure

    Steve - 2019-12-30 14:17
  • Suspicieux Non?
    Quand on connaît la saga, qui dure depuis 23 mois...ca doit être étudié avec beaucoup d'attention...
    C'est comme avoir une mouche sur le nez!

    Marie Josée - 2019-12-29 22:46