Publicité
5 juin 2019 - 15:25 | Mis à jour : 15:28

Incendie sur la rue de la Cour : elle plaide coupable pour méfait

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Une Louperivoise de 65 ans a plaidé coupable à une accusation de méfait, ce lundi 3 juin au palais de justice de Rivière-du-Loup. Jacinthe Marquis est à l’origine d’une intervention incendie effectuée le 6 novembre 2018 au Manoir de la Société d'habitation du Grand-Portage, situé sur la rue de la Cour.

À ce moment, les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSI RDL) avaient été appelés à se rendre sur les lieux pour un début d’incendie qui s’était déclaré dans le secteur de la buanderie, sous l’entrée principale.

Selon les informations divulguées en cour, celle qui était accusée aurait coincé un linge en flamme dans le renvoi d’eau d’une des laveuses. Elle aurait plus tard admis ses torts lors d’une interrogation avec la Sûreté du Québec, après que de vieilles caméras de surveillance aient capté son va-et-vient dans le secteur, quelques minutes avant le déclenchement de l’alarme incendie.

Une cinquantaine de résidents avaient été forcés d’évacuer leur domicile, mais heureusement, l’événement avait fait plus de peur de mal, puisque le feu avait rapidement été maitrisé grâce à l’intervention d’un homme avant même l’arrivée des services d’urgence.

Jacinthe Marquis était accusée d’avoir intentionnellement «détruit ou endommagé un immeuble», puisque la buanderie avait été tout de même endommagée par les flammes. Elle reviendra au palais de justice de Rivière-du-Loup le 13 septembre. La confection d’un rapport présentenciel a été demandée.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article