Publicité
9 août 2018 - 11:26 | Mis à jour : 22:53

Délit de fuite à Packington : William Beaulieu reste derrière les barreaux

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Sous les regards remplis de larmes de ses proches, William Beaulieu de Saint-Marc-du-Lac-Long, accusé de conduite dangereuse causant la mort et de délit de fuite, a pris le chemin de la détention en attendant la tenue son procès. Le prévenu aurait fauché deux septuagénaires sur le rang 6 à Packington le 29 juillet, avant de prendre la fuite.

Après avoir écouté la preuve soumise par la Couronne et la défense le 7 aout lors de l'enquête sur remise en liberté, le juge Martin Gagnon a tranché et ordonné la détention de William Beaulieu pour la suite des procédures judiciaires. 

La peine d'emprisonnement maximale prévue par le Code criminel pour la conduite dangereuse causant la mort est de 14 ans. L'accusation de délit de fuite entrainant la mort est quant à elle passible de l'emprisonnement à perpétuité. 

Impassible lors de l’annonce de la décision, William Beaulieu a lancé un dernier regard vers ses proches avant d’être dirigé vers la détention par deux agents correctionnels. Il sera de retour au palais de justice de Rivière-du-Loup le 17 aout.

Toute la preuve, de même que le contenu des témoignages livrés à la cour, sont frappés d’une ordonnance de non-publication jusqu’à la tenue du procès.

» À lire aussi - Délit de fuite à Packington : deux nouvelles accusations déposées

Publicité

Commentez cet article