Publicité
7 août 2018 - 16:50 | Mis à jour : 8 août 2018 - 08:51

Délit de fuite à Packington : deux nouvelles accusations déposées

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Deux nouvelles accusations de conduite dangereuse causant la mort se sont ajoutées ce matin contre William Beaulieu, âgé de 35 ans de Saint-Marc-du-Lac-Long. Il faisait déjà face à des chefs de délit de fuite et de bris de probation relativement à un accident qui a causé la mort de deux septuagénaires à Packington le 29 juillet. 

L'accusé était de retour au palais de justice de Rivière-du-Loup le 7 aout pour son enquête sur remise en liberté devant le juge Martin Gagnon. Plusieurs membres de sa famille étaient d'ailleurs présents dans la salle d'audience. Quelques témoins ont notamment été appelés à témoigner concernant la preuve recueillie au cours de l'enquête de la Sûreté du Québec. 

Toute la preuve révélée lors de cette audition est frappée d'une ordonnance de non-publication jusqu'à la tenue formelle du procès. Le juge a annoncé, après les plaidoiries de la Couronne et de la défense, qu'il rendrait sa décision sur la remise en liberté de l'accusé le 9 aout. L'accusé demeurera détenu jusqu'à cette date. Selon le Code criminel du Canada, la conduite dangereuse causant la mort est punissable d'une peine maximale de 14 ans. 

Les victimes, un homme de 78 ans et une femme de 77 ans, marchaient ensemble sur le bord du 6e rang vers 10 h 15, près de la route du Lac Jerry le 29 juillet, quand elles ont été heurtées de plein fouet. Grièvement blessées, les deux personnes ont été conduites au centre hospitalier où elles ont finalement succombé à leurs blessures. William Beaulieu, de Saint-Marc-du-Lac-Long, a été arrêté chez lui, à une vingtaine de kilomètres de l’accident, après avoir été retrouvé par des agents de la Sûreté du Québec. 

» À lire aussi : Délit de fuite mortel : le chauffard accusé

 

 

Publicité

Commentez cet article