Publicité
17 juillet 2018 - 18:15 | Mis à jour : 23:16

Disparition au lac Pohénégamook: possible noyade

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L'opération de recherche mise en place afin de retrouver un homme de 24 ans qui manque à l'appel depuis 16 h 40, mardi, reprendra tôt mercredi matin au lac Pohénégamook. Les démarches, impossibles une fois la nuit tombée, seront dirigées par une équipe de plongeurs de la Sûreté du Québec. 

Le grave incident est survenu dans le secteur de la base de plein air, sur le chemin Guérette. Selon des témoins, dans les minutes précédent sa disparition dans les eaux, la victime se trouvait sur une chambre à air, sans gilet de sauvetage. Il éprouvait aussi des difficultés à nager. «La dernière fois qu'il a été aperçu, il semblait en détresse», a souligné la relationniste de la Sûreté du Québec, Christine Coulombe. 

En plus des policiers, les pompiers du Service incendie de Pohénégamook et l'équipe de sauvetage nautique de Témiscouata-sur-le-Lac ont été à pied d'oeuvre aux abords et sur le lac. Un plongeur local a également porté main-forte aux secouristes présents. Une équipe spécialisée de la SQ, venue de Québec, est arrivée sur place en fin de soirée. 

APPEL AU 911

Geneviève Vermette, une résidente de Québec en vacances dans la région, est celle qui a contacté les services d'urgence peu avant 17h. «Nous étions en train de jouer aux cartes sur la terrasse quand nous avons entendu des cris. Au départ, nous avons cru qu'il s'agissait de jeunes qui jouaient. Puis, on a entendu "au secours" et un nom qui était répété sans arrêt. On a compris qu'il se passait quelque chose», a-t-elle raconté.

Rapidement, elle s'est précipitée sur le bord de l'eau, cellulaire en main. Les membres de la famille du disparu étaient en panique. «[Le jeune homme] s'amusait sur une chambre à air. Il a dérivé, alors ses proches lui ont crié de se rapprocher. Il a donc décidé de débarquer, croyant peut-être qu'il allait trouver le sol avec ses pieds», a-t-elle poursuivi. Dans le secteur, le lac atteindrait une profondeur d'environ 30 pieds. 

Selon Mme Vermette, une dizaine de personnes étaient alors dans l'eau sans flotteurs. Il y avait aussi des kayakistes et des plaisanciers sur des bateaux. «Des témoins ont couru dans l'eau afin de porter secours, mais ils étaient essoufflés. Un monsieur a aussi essayé de l'atteindre alors qu'il [le disparu] réapparaissait à la surface, mais il n'a pas réussi. La personne a calé extrêmement rapidement.»

Selon les informations recueillies sur place, aucun sauveteur ne surveillait cette section de la plage. Plusieurs personnes ont cependant mentionné qu'elles savaient très bien que s'y baigner était «à leurs risques et périls».

Une personne proche de la victime aurait été pris en charge par les paramédics et transportée au centre hospitalier. Elle était vraisemblablement en état de choc. 

Davantage de détails suivront...

Collaboration : François Drouin

 

Publicité

Commentez cet article